[Algérie] Emeute à Biskra lors de l’affichage de la liste d’attribution de 522 logements – 2 janvier 2013

Attribution de logements

Violents affrontements à Biskra

Au moins sept agents de l’ordre ont été blessés, mercredi, lors d’affrontements avec la population, à la suite de l’affichage de la liste d’attribution de 522 logements dans la ville de Biskra.

Une vingtaine de manifestants ont, par ailleurs, été arrêtés à titre conservatoire. Ces derniers, parmi des dizaines d’autres, en colère, ont investi la rue à la minute où la liste des bénéficiaires de 522 logements avait été affichée. Ils se sont rassemblés devant le siège de la daïra de Biskra avant d’investir ses bureaux et paralyser toute activité administrative, durant toute la journée. Ils ont, en outre, refusé tout dialogue et exigé la présence du wali et par là même l’annulation de la liste d’attribution des 522 logements, entachée, selon eux, par plusieurs dépassements.

La vague de colère s’est vite propagée aux autres administrations, à savoir l’APC et la wilaya dont les accès ont, également, été bloqués par des troncs d’arbre et des pneus brûlés. L’important dispositif sécuritaire mis en place n’a pas suffi à contenir le courroux de la population, ce qui a entraîné de violents affrontements. “Des personnes étrangères à la commune et venues d’autres wilayas, n’ayant pas encore droit au certificat de résidence, viennent de bénéficier de logements, au détriment de celles qui attendent désespérément depuis 2003 !”, dénonce une mère de famille. Les autorités locales, elles, font remarquer que le quota octroyé au chef-lieu de wilaya est dérisoire par rapport aux centaines de demandes, à savoir 14 000 dossiers de demandes et que l’administration ne pourra pas satisfaire tous les postulants.

Par ailleurs, les habitants de M’chounech, commune située à 28 kilomètres de Biskra, observent pour le 3e jour consécutif un sit-in devant le siège de la wilaya de Biskra pour protester contre “l’exclusion” de plusieurs demandeurs de logement de la liste d’attribution établie ces derniers jours.

Les villageois indiquent avoir beaucoup attendu et espèrent que la commission de recours répare le manque de rigueur observé dans l’attribution provisoire qui avait, rappelons-le, soulevé le mécontentement de la population locale il y a quelques jours.

Décidés à faire valoir leur droit, les manifestants exigeaient la présence du wali afin de lui exposer les préoccupations de la population de la commune, tout en lui signifiant les “dépassements” relevés dans l’établissement de la liste d’attribution des logements. Au même moment, ils menacent de mener d’autres actions de protestation si la liste n’est pas révisée, car ils estiment qu’elle comporte des noms de citoyens qui ne remplissent pas les conditions ouvrant droit à un logement social. Ils ont appelé également au respect des critères d’attribution en donnant notamment la priorité aux citoyens dont les demandes de logement datent de plusieurs années.

 Leur presse – Liberté Algerie.com (M.Zaim), 05/01/2013 à 09h50

Laisser un commentaire