Archives pour la catégorie agenda militant

[International] Appel contre la réunion du G20 à Brisbane en novembre prochain

g20-sticker-copy-for-webNous ne voulons pas nous retrouver ici

Nous avons été dans les rues avant. Faisant des pancartes et des banderoles et signé des pétitions et quand personne ne l’écoutait, nous avons jeté des briques et mis le feu à des poubelles. Mais nous avons des repas à cuisiner, des jardins à développer, des livres à lire, des amours à garder. Nous ne voulons pas être ici, en faisant cela.

C’est le Plan B.

Nous ne pensons pas que nous avons un choix. L’écart entre riches et pauvres ne cesse d’augmenter. Les enfants meurent régulièrement de faim tandis que la nourriture amassé pourrit. Le monde bouge tous les jours ressentant de plus près les effets concrets du changement climatique irréversible. Les bénéfices traversent les frontières sans entrave (toujours dans les poches des riches), mais les gens sont pris dans les pièges de fil de rasoir. Parallèlement à Eugene Debs, nous reconnaissons notre parenté avec tous les êtres vivants. Nous disons que, s’il existe une classe inférieure, nous sommes dedans; et bien qu’il y ait un élément criminel, nous sommes d’elle; et bien qu’il y ait une âme en prison (ou dans un centre de rétention pour ‘illégaux’), nous ne sommes pas libres. Ces circonstances nous obligent à se battre. Se battre pour nos vies.

Et nous avons un plan.

Le G20 se réunit à Brisbane en novembre. Ce corps d’élite prenant des décisions résume la nature antidémocratique du capitalisme mondial soutenu par l’État; les délégués des 20 zones économiques les plus riches font des proclamations égoïstes qui affectent tout le monde, sans discussion ouverte ou omission. La réunion a été confrontée à une résistance farouche partout où elle est passée, mais cette opposition a été écrasée par la lourde main des forces de police militarisées qui caractérisent notre siècle. On en a marre de voir nos camarades battus et arrêtés. Nous avons appris de ces erreurs. Nous avons un plan B. Au lieu de réunir nos forces et de marcher dans les pièges qu’ils nous ont tendus, nous appelons au désordre diffus. Plutôt que d’un bloc artérielle, nous voulons voir une attaque distribuée sur les périphéries.

Nous appelons les gens à former des groupes d’affinité dans leurs villes d’origine et à organiser de façon autonome des actions directes décentralisées contre le G20 et l’occupation capitaliste de nos vies.

Rendez-vous dans les rues !!

via disaccords

Le site : planbg20.wordpress.com

[Genève, Suisse] Dance Against Police – Samedi 4 octobre 2014

affiche1_web

Ils voulaient un défilé formidable

ils seront fort minables

Le 4 octobre, le canton de Genève prévoit un défilé historique pour « fêter » les 200 ans de la police genevoise. Quelques 500 participants dont 200 policiers suisses et français traverseront le centre-ville en costume d’époque. Ne les laissons pas parader sans marquer une opposition claire à cette propagande immonde.

Propagande

Comme c’est souvent le cas lors de ce genre d’événements, les autorités instrumentalisent l’histoire à des fins idéologiques pour justifier l’actuelle politique. Une politique du tout répressif, dont les conséquences sont dramatiques pour ceux qui les subissent. La prison de Champ-Dollon est remplie à presque 300% et compte déjà deux « suicides » de détenus cette année. Des cellules familiales pour sans-papiers vont y être aménagées. Les violences policières sont monnaie courante, causant parfois la mort comme en octobre dernier à Meyrin. On peut difficilement parler de bavures vu leur fréquence et l’absence de condamnation de la part du ministère public, des médias et de la classe politique.

République policière

En 2014, le budget annuel du département de la sécurité a augmenté d’un tiers alors que les investissements dans presque tous les autres domaines ont diminué. Le MCG, deuxième parti du canton, est un véritable parti de flics, 1/3 de ses élus sont ou étaient de la profession. Pas étonnant que des budgets énormes soient votés par le parlement. La gauche, quant à elle, ne trouve pas d’autre moyen de grappiller des voix que de calquer son discours sécuritaire sur celui de la droite.

Réaction

Nous savons que ce spectacle n’amuse pas tout le monde : ceux qui ont souffert de l’enfermement, celles qui ont pris des coups, ceux qui ont subi le racisme des policiers ou simplement celles à qui une démonstration de force de l’état répressif n’inspire rien de bon.

Pour ne pas assister passifs à ce défilé, nous appelons celles et ceux que ce spectacle dégoute à rejoindre une parade festive. Soyons plus nombreuses qu’eux et démontrons que même s’ils sont nombreux au parlement la rue ne leur appartient pas.

Parade Festive contre le défilé

du bicentenaire de la police 4.10.14 Genève

13h30 Plaine de plainpalais Genève

dman

L’appel en allemand, anglais, italien sur le site Dance Against Police

[Nancy] Festival NucK Off les 5 et 6 septembre contre la poubelle nucléaire de Bure & Appels à actions Bure 365

Festival NucK Off – 5&6 septembre à Nancy – contre la poubelle nucléaire de BURE

Cela fait plus de 20 ans que la lutte contre le projet d’enfouissement nucléaire à Bure est menée en Meuse et Lorraine en général. De nombreuses actions d’information, manifestations, projections ont été organisées pour informer la population sur le danger du nucléaire et sur ses alternatives. Depuis quelques années un petit festival contre la poubelle nucléaire a été organisé en Meuse pour tenter une approche plus festive.

En 2014, le festival aura lieu à Nancy. Cette ville qui se trouve à une centaine de kilomètres du laboratoire en construction ne semble pas être inquiète, bien au contraire. Les universités, les bureaux d’études, les associations sont financées par Andra et les politiques sont plutôt favorables au projet.

Nous vous invitons à dire Nuke Off! à la poubelle nucléaire et Nuke Off! aux nucléocrates qui empoisonnement nos vies le 5 et 6 septembre 2014 à Nancy.

Ce festival est participatif, autogéré et solidaire. Vous pouvez faire des propositions pour le programme de ces deux jours, sans oublier qu’il n’y a que deux jours. Bien que chacun participe à sa manière, il s’agit d’une mobilisation politique et autour du nucléaire et son monde. Nous voulons orienter le programme dans cette direction. Donner un coup de main pour l’organisation. Nous aurons besoin des outils de bricolage, du bois, des véhicules, des tentes, la récupe des aliments… et des gens motivés.

Le festival est ouvert à toutes et tous et les comportements et les discours discriminatoires ne sont pas tolérés. Parce que nous sommes contre le pouvoir et la répression qu’exercent les nucléocrates sur nous, on ne va pas tolérer une autre forme de domination de ce monde.

Pas de nucléaire. Pas de racisme. Pas de fascisme. Pas de sexisme. Pas d’homophobie.

La solidarité est un outil fort de nos luttes. Certaines pensent qu’il y a des gentil-le-s militant-e-s et des méchant-e-s militant-e-s, cette idée appuyée par le lobby nucléaire n’a pas sa place sur notre festival. Dénoncer des participants, se désolidariser des militant-e-s qui n’agissent pas de la même manière que nous-même ne veut pas dire que les nucléocrates nous écouteront plus. Face à la répression nous devons rester solidaires.

Michel Nuckofff

nukeoff

_______________________________________________________________________________________

Pour rappel:

BURE 365 : appel à actions !

B365Suite à plusieurs réunions de l’assemblée anti-nucléaire grand tEst, nous proposons de mener une campagne d’action d’une année intitulée « Bure 365 ». Les objectifs principaux sont de faire connaître la lutte contre l’enfouissement des déchets radioactif (le projet CIGEO), le nucléaire et son monde et d’étendre cette lutte au niveau national et international.

L’enfouissement est présenté comme LA solution au problème des déchets, alors qu’il ne vise qu’au renouvellement du parc nucléaire français, ainsi qu’à l’exportation de ce modèle sur le marché mondial de la pseudo-gestion des déchets nucléaires… L’enfouissement, par son irréversibilité, c’est confisquer toute possibilité à la communauté humaine de demain de se saisir de ce problème.

Nous ne voulons pas proposer d’alternative à l’enfouissement tant que la production des déchets n’est pas stoppée définitivement ! Proposer une alternative reviendrait à travailler bénévolement pour les nucléocrates. Il n’en est évidemment pas question ! Nous savons qu’il n’existe actuellement aucune solution pour gérer les déchets nucléaires. Qui peut prétendre pouvoir gérer des déchets dont les radiations sont mortelles pour une durée égale à dix fois l’Histoire de l’humanité ?
La seule perspective souhaitable est l’arrêt du nucléaire et donc, de la production de déchets. Empêcher la réalisation du projet CIGEO, c’est empêcher l’Etat de “gérer” le problème des déchets radioactifs qui s’accumulent tous les jours, dans les cadres qui sont légalisés. Bloquer CIGEO c’est désamorcer la machine atomique et forcer l’arrêt du nucléaire en France.

Notre objectif est que, partout, des groupes s’emparent de cet appel et organisent le plus d’actions possibles pendant un an. L’idée est d’agir de manière décentralisée, dans des espaces inattendus, avec notre propre calendrier, là où leurs règles du jeu n’existent plus.
Cette campagne est solidaire de tout type d’actions, basée sur la complémentarité des pratiques : désobéissance civile, actions publiques, actions directes, actions juridiques… La seule limite est de ne pas atteindre à l’intégrité physique des personnes.

Notre lutte n’est pas réversible ! CIGEO va se faire enfouir !

Envoyez nous vos communiqués et projets d’actions sur la boîte mail nocigeo(at)riseup(.)net, ils seront relayés directement sur nocigeo.noblogs.org

L’appel à actions en allemand, anglais et italien

___________________________________________________________________________

QUELQUES IDEES EN VRAC…

*Maîtrise d’oeuvre d’ingénierie technique confiée à Gaiya (Technip/Ingerop) avec les sociétés : *

- Astrium pour les installations nucléaires de surface (52,7 M€), Cette société Astrium a des locaux à Toulouse, près de Bordeaux, dans les Yvelines, à Paris et aux Mureaux. bourse. lesechos.fr/infos-conseils-bours…

- Tractebel Engineering France pour les installations souterraines (52,2 M€),

- epour les procédés techniques de transfert et de manutention des colis de déchets (21,7 M€)

- SNC Lavalin (6,8 M€) pour les installations conventionnelles de surface. www.usinenouvelle.com/article/snc-laval…

*ANDRA *

*Est déjà implantée : *

Siège social (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs)
Parc de la Croix Blanche 1-7 rue Jean Monnet
92298 Châtenay-Malabry

Centre de Meuse/Haute-Marne
Service Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences
Gersende KASTENDEUCH
RD 960
55290 BURE

Centre de stockage de la Manche
BP 807 – ZI de Digulleville
50448 Beaumont-Hague

Centre de stockage de l’Aube
BP 7
10200 SOULAINES-DHUYS

Centre industriel de regroupement, d’entreposage et de stockage
RD 960
10500 MORVILLIERS

* l’Andra projette de s’implanter à côté de la gare TGV*. L’agence va construire un bâtiment de 500 m à côté de la gare TGV où seront installés des bureaux et des salles de réunion. « Cela a été adopté lors du dernier conseil d’administration.

[Saint-Denis, 93] Soirée de solidarité avec l’Attiéké samedi 28 juin 2014

Ce samedi 28 juin à partir de 20h, soirée de solidarité avec le centre social auto-organisé l’Attiéké à St-Denis. Pour commencer à récolter des fonds pour les frais judiciaires qui ne vont pas manquer de tomber.

Deux jours plus tard, lundi 30 juin (suite à l’audience du 16 au tribunal d’instance de St-Denis) nous aurons une réponse du greffe décisive pour la suite du lieu et de la lutte. Ni la mairie, ni la préfecture, ni les flics, ni les patrons du BTP, ni les promoteurs immobiliers, ni les dealers de sommeil n’auront la tristesse dans nos yeux. Ce seront donc tours de magie, slam vénère, Attiéké all star’s band (chââbi t’as vu), scène ouverte. Bouffe à prix libre, etc.

Au 31 bld Marcel Sembat à St-Denis bien sûr, métro Porte de Paris ou gare de St-Denis (train H et RER).

ATTIEKE, NOUS PAS BOUGER

Aff2806Att ProgAtt1

ProgAtt2Reçu par mail, 26/06/2014

[Nantes] Quatre nouvelles condamnations suite à la manif du 22 février contre l’aéroport – 19 juin 2014

Ces six nouvelles arrestations ce mercredi 18 juin sont en lien avec la manif émeutière du 22 février contre l’aéroport à Nantes. Les personnes interpellées, dont deux sont originaires de Rennes, ont été transférées au commissariat Waldeck-Rousseau de Nantes. Un deuxième rassemblement en solidarité avec les inculpé-es a été organisé devant le commisssariat W-R de Nantes ce jeudi 19 juin à partir de 14h00. 

Les comparutions immédiates ont été rapportées dans la presse locale:

Au final, quatre personnes (trois hommes et une femme de 21 à 33 ans) ont été condamnées de 1 à 9 mois de prison avec sursis et 4 455 euros de dommages et intérêts à payer à la Ville de Nantes en réparation de dégradations faites sur la façade de l’hôtel de ville. Un des émeutiers rennais a écopé de 9 mois avec sursis (un mois de sursis en plus pour refus de prélèvement ADN). Tou-te-s comparaissaient aussi pour violence contre les policiers et participation à un attroupement armé

___________________________________________________________________________________________

Indymedia nantes, 18/06/2014 à 23h53:

Beaucoup d’informations ont circulé toute la journée mentionnant 6 arrestations.

Ce qui est sûr c’est qu’une nouvelle personne a été arrêtée ce matin à son domicile à Rennes, puis enmenée à Nantes pour être interrogée. Visiblement ce serait dans le cadre du 22 février.

Concernant les 5 autres personnes en garde-à-vue, rien ne laisse penser que c’est en lien avec la manifestation du 22.

La répression continue et n’est pas prête de s’arrêter!

Demain grande journée de soutien aux inculpé-e-s.
Rdv devant le tribunal (TGI) de Nantes à 14h.
Deux personnes passent en procès pour la manif, puis il est possible que certaines de ces 6 personnes passent en comparution immédiate.

____________________________________________________________________________________________

Depuis cette journée d’émeutes du 22, plusieurs arrestations ont eu lieu à Nantes (dont de la prison ferme), Paris et Rennes.

[Marseille] Faîtes de la zik contre tous les enfermements (le 21 juin 2014 devant la prison des Baumettes)

Voir l'affiche en gros plan

Voir l’affiche en gros plan

Mailing-list Marseille Infos Autonomes

[Reims] Soirée de soutien à l’ABC Rio – 11 juin 2014

Le 11 juin à la veille de la Coupe du Monde aura lieu une projection-débat à l’Ecluse à Reims (51) en soutien à l’ABC Rio.

Agrandir l'affiche

Agrandir l’affiche

Transmis par mail, 21/05/2014

[Besançon] Solidarité No TAV – 10 mai 2014

Besançon, 10 mai 2014

Tôt dans la matinée, quelques slogans et pochoirs contre la grande vitesse ont été tagués dans le centre-ville et à proximité du passage de la gare Viotte TGV, qui est en plein processus de rénovation et donc d’aseptisation. Cette petit action a été faite en complicité avec les quatre compagnon-nes No TAV incarcéré-es en Italie pour l’attaque du chantier de la grande vitesse Lyon-Turin – dont le procès s’ouvre le 22 mai prochain à Turin – et en solidarité avec celles et ceux qui luttent dans la Val Susa et qui ont manifesté ce même jour dans les rues de Turin contre leur projet dévastateur.

Liberté  pour Chiara, Claudio, Niccolo, Mattia et tous les prisonniers !

"Etat terroriste" [tr.de l'italien]

« Etat terroriste » [tr.de l’italien]

"tous libres" [tr.de l'italien]

« tous libres » [tr.de l’italien]

3 4 5

Sur les murs de l'église de la Madeleine, dans le quartier Battant

Sur le mur de l’église de la Madeleine, dans le quartier Battant

Transmis par mail, 11/05/2014

[Marseille] Une cantine pour cantiner avec du son contre la prison vendredi 9 mai

Vendredi 9 mai, la cantine pour cantiner se lance dans le tapas nocturne avec du Son Contre la Prison en direct de 21h à minuit. Au programme des festivités gourmandes : aïoli, houmous, gaspacho, caviar d’aubergines, crevettes, poissons, fondant au chocolat, et bien plus encore…

Cela se passe toujours à la kuizine 36, rue Bernard (à la belle de mai) à partir de 19/20h

Au plaisir de vous y retrouver!

MassiliaCantine dsclp2014

Du Son Contre La Prison

C’est un concert retransmis en direct sur des radios associatives locales, un peu partout en France et en Belgique, pour être écouté par un maximum de prisonniers – et autres ! L’objectif est d’envoyer un message de solidarité aux prisonniers et prisonnières, et de contribuer à briser leur isolement, tout en écoutant du bon son ! Il s’agit aussi de ramener la question carcérale sur le devant de la scène en relayant d’autres voix que celles des politicards ou des matons : celles des prisonniers et prisonnières, pour faire savoir ce qu’ils vivent et faire connaître leurs revendications et leurs combat; et de développer les solidarités entre l’intérieur et l’extérieur. Les concerts seront accompagnés d’interventions au sujet de ce qui se passe en prison et de lectures de textes de prisonniers, qui pourront être entendues partout.

Liste-diffusion MIA, 5 mai 2014

[Lyon] Soirée de soutien aux inculpé.e.s du 15 octobre 2011 à Rome – Vendredi 25 avril 2014

Vendredi 25 avril : concert en soutien aux révoltées/s du 15 octobre 2011 à Rome

concertLyonSoutien15102011

Avec Leisfa (DIY punk, Gênes), Attrito (Punk HXC, Trento), Cocks (punk rock, Gênes), Défaite (Punk, Lyon) + guest

Il y aura aussi un infokioske, de la bouffe vegan, des projections, etc. Entrée prix libre. 20H-02H dans un squat de Lyon, pour avoir l’adresse, envoie un mail à : [email protected]

________________________________________________________________________________

Sur la répression en Italie

Le 15 octobre 2011 à Rome, des centaines de milliers de personnes laissent éclater leur rage dans les rues de la ville. Assez vite, des banques sont attaquées, une annexe du Ministère de la Défense brûle, des dizaines de bagnoles de bourge et un car de Carabinieri (équivalent des gendarmes mobiles) n’en font pas moins, et pendant plusieurs heures, c’est tout le quartier de la Piazza San Giovani qui est le théâtre de durs affrontements entre flics et manifestantes/s. Les keufs italiens débordés n’ont fait que peu d’arrestation le jour là. C’est 6 mois plus tard que l’État frappe durement en arrêtant 18 personnes au petit matin. Certaines/s ont déjà pris 6 ans de taule pour quelques bris de vitres et quelques cailloux balancés, d’autres attendent encore un jugement. Comme leurs prédecesseures/s des émeutes de Gênes en 2001, elles/ils risquent entre 3 et 15 ans de prison.

Soyons activement solidaires et complices envers les révoltées/s du 15 octobre 2011; envers les 4 No Tav accusées/s de sabotage et incarcérées/s depuis décembre 2013; envers Gianluca et Adriano, anarchistes vegan accusés de sabotages et d’attaques incendiaires contre des banques, des multinationales et des entreprises qui exploitent les animaux; mais aussi envers toutes les autres personnes en prison.

Libere/i tutte/i !

Transmis par mail, 21/04/2014