Archives pour la catégorie antifascisme radical

[Grèce] Les fascistes ont des noms et des adresses (14-24 octobre 2014)

Athènes : attaque incendiaire contre un commerce fasciste

Au petit matin du 24 octobre 2014, nous avons attaqué le bar “Bristol”, situé rue Davaki à Ambelokipi, avec un engin incendiaire. Cette entreprise appartient à Christos Zervas, un membre de l’aube dorée connu et candidat aux dernières élections municipales, en plus d’être un lieu fréquenté par les députés de l’aube dorée et autre racaille fasciste.

Nous dédions cette action à la mémoire de Pavlos Fyssas, Shehzad Luqman et les innombrables migrants qui ont été victimes de violence de l’Etat qui se manifeste aux frontières maritimes et terrestres.

Nous continuons la lutte antifasciste dans les rues et les places, et n’attendez rien de “l’anti-fascisme” étatique et ses partisans; au contraire, ils sont nos ennemis.

Nous n’oublions pas les personnes en captivité et poursuivies de la lutte. Les arrestations préventives, les persécutions et les tortures ne resteront pas sans réponse.

bristol-cafe-e1414407939746

********************************************************************

Athènes : médecin nazi défoncé à Neos Kosmos

Dans la matinée du 23 octobre 2014, les camarades ont rendu une visite au cabinet médical du nazi Athena Mataraga, située au 16, rue Kasomouli à Neos Kosmos. Mataraga, un membre actif de l’aube dorée, était également un candidat figurant sur le scrutin de l’organisation nazie au cours des dernières élections de l’Association médicale d’Athènes.

Ce qui a été renvoyé au collègue du Dr Mengele était un petit pourcentage de la violence que les salauds de sa bande exercent sur les migrants, les travailleurs et les combattants.

Les vers seront extraits un par un de leurs trous. Rien ne restera sans réponse.

Antifascisme militant dans chaque quartier

mataraga-beaten-e1414408433458

************************************************************************

Athènes : fasciste fracassé à Exarchia

Lundi après-midi 20 octobre 2014, un fasciste a été repéré et fracassé dans le secteur d’Exarchia. La crapule molle qui se fait appeler Ioannis Kaptsis (originaire de l’île de Syros) portait un tee-shirt ‘Pit Bull Hellas’ avec un sac. Les reçus des achats de la zone d’Exarchia (c’est probablement un résident) ont été trouvés sur lui, ainsi que des contacts avec d’infâmes fascistes (Lagos, par exemple) et d’autres saloperies à l’esprit similaire (par exemple Giorgios Dorée, Maria Dorée) dans son téléphone portable.

Ni à Exarchia ni nulle part. Ecrasons les fascistes dans chaque quartier.

PS. Nous le remercions pour le don généreux de son argent qui nous permettra de renouveler le permis de séjour d’un camarade migrant.

******************************************************************

Thessalonique, Grèce : Bombe dans la maison d’un nazi d’Aube Dorée

Dans la nuit du mardi 14 octobre 2014, nous avons placé un engin explosif dans le bâtiment dans lequel habite le membre d’Aube Dorée Stathis Valakos, au 28 de la rue Lahana (2ème étage), à Thessalonique. Ce fasciste a été candidat au conseil avec Aube Grecque, liste liée à Aube Dorée lors des dernières élections municipales. Les ordures du genre de Stathis Valakos n’auront nulle part où se cacher. Nous les trouverons et les traiterons comme elles le méritent.

PS.1: Ne ne nous fions pas, et ne nous basons pas sur un prétendu “combat” de l’Etat contre le fascisme. Au contraire, nous le considérons comme quelque chose auquel nous sommes hostile. Le fascisme se combat par la présence permanente dans les rues, et les fascistes par des visites continues chez eux, dans leurs locaux et à d’autres moments de leur quotidien.

PS.2: Le visage de ce type peut se trouver avec une simple recherche sur Internet.

En mémoire de Shehzad Luqman et Pavlos Fyssas.

Nous rendons un peu de la force que nous donnent celles et ceux qui continuent la lutte à l’intérieur et à l’extérieur des murs.

Groupe de rue pour la diffusion de l’action directe

Publications traduites par contrainfo.

Appel international à la solidarité avec l’antifasciste Jock Palfreeman, incarcéré en Bulgarie

APPEL A LA SOLIDARITE AVEC L’ANTIFASCISTE JOCK PALFREEMAN, FAISANT FACE A LA REPRESSION DANS LES PRISONS BULGARES

7 juillet 2014

Ceci est un appel à la solidarité internationale avec l’antifasciste Jock Palfreeman.

jock_09Un maton l’a frappé (sans gravité selon ses dires) il y a quelques jours et hier [6 juillet 2014, NdT] le même gardien a frappé un vieil homme d’un autre pays. D’autres détenus du même pays l’ont défendu, puis 40 matons ont rappliqué et ont passé à tabac violemment 7 d’entre eux.

Notre camarade Jock Palfreeman a appelé les avocats pour les défendre et maintenant il est menacé de se faire frapper lui aussi. Le gardien lui a dit qu’il viendra le frapper tôt dans la matinée.

Jock Palfreeman est un jeune australien qui est venu visiter la Bulgarie en décembre 2007, et qui a été incarcéré dans les prisons bulgares depuis. Une nuit, à Sofia, Jock a vu deux jeunes garçons roms se faire agresser par un groupe de hooligans racistes. Il est intervenu et les racistes l’ont attaqué avec pour but de le tuer. Jock en légitime défense a grièvement blessé deux de ses agresseurs, dont un mortellement*. L’Etat bulgare et son système judiciaire ont décidé de protéger les racistes, leurs protecteurs, et Jock a été condamné à 20 ans de prison.

Exprimons la solidarité révolutionnaire avec notre propre créativité et imagination !

Pour la destruction de toutes les prisons, pour la libération de tous les prisonniers, pour la liberté totale.

« Il est seulement nécessaire de reconnaître notre propre lutte dans leur lutte et de prendre les mesures appropriées là où nous sommes. Pas de charité ou sens du devoir, mais pour nous-mêmes « .

Adresses de courrier, fax et e-mail de vos lettres de protestation à:

Krassimira Vocheva
Procureur général de Sofia
2, boulevard Vitosha
Sofia
BULGARIE
Tel: +359 28051500
Email via: http://prb.bg/main/bg/pages/infcenter

[NB: les champs du formulaire se traduisent par:

  • A:
  • Nom et Prénom:
  • Adresse complète:
  • Téléphone:
  • Votre e-mail:
  • Plainte ou question (10000 caractères):
  • Code:]

Borish Velchev
Procureur en chef de Sofia
2, boulevard Vitosha
Sofia
BULGARIE
Tel: +359 28051500
Email via: http://prb.bg/main/bg/pages/infcenter

Ministère des Affaires étrangères de la République de Bulgarie
Adresse: 2 Aleksander Zhendov Str
Sofia 1040
BULGARIE
Tel: +359 2 948 2999
http://www.mfa.bg/en/contact/ (prêt à l’envoi d’e-mail à partir de leur site, très utile)

Ambassade de la République de Bulgarie à Londres
186-188 Queen’s gate
Londres SW7 5HL
Tél.: (0044) (0) 207 584 9400, (0) 207 584 9433
Fax: (0044) (0) 207 584 4948
Email: [email protected]

Direction à la communication européenne, aux relations publique et à l’information
Directrice: Sofia Vladimirova
Tel: +359 2 971 1408 ou +359 2 971 3778 ou 359 2 948 2 218
Fax: +359 2 870 3041
Email: [email protected]

La réception du ministère
Tel: +359 2 948 2018 ou +359 2 971 1054
(ouvert entre 09h30-12h00 et 14h00-16h00)

Ministère de la Justice
1, rue Slavanska
Sofia 1040
BULGARIE
Email: [email protected]

Enfin, vous pouvez écrire à Jock, même si c’est seulement une carte postale «bonne chance». Les lettres et cartes postales aideront Jock à garder le mental et un sentiment positif. Tous les couriers seront reçus avec reconnaissance. Vous pouvez écrire à Jock à l’adresse suivante:

Jock Palfreeman
Prison centrale de Sofia,
21 Boulevard Général Stoletov,
Sofia 1309,
BULGARIE

Traduit de l’anglais d’ABC Brighton via 325

*Jock est en prison depuis fin décembre 2007 et a été condamné à 20 ans de prison ferme pour tentative d’assassinat et assassinat avec hooliganisme en janvier 2011. De nombreuse pièces du dossier n’ont jamais été examinées par les flics, comme des images de vidéosurveillance qui prouve le caractère d’autodéfense du camarade face au groupe de 16 fascistes alcoolisés. De plus, la police n’a jamais voulu prendre en compte les témoignages des gens qui ont assisté à la scène et confirmé la version des faits de Jock.

En France, il existe des relais du pouvoir bulgare à Marseille et à Paris:

  • Consulat honoraire de Bulgarie:

World Trade Center
2 rue Henri Barbusse
13001 MARSEILLE
Tél. 06 11 52 88 63

  • Ambassade de Bulgarie:

1, av. Rapp
75007 Paris
Tél. 01 45 51 85 90
-du consulat : 01 45 55 97 44 – 01 45 51 03 30
Fax: 01 45 51 75 25 ou 01 45 51 18 6

[Liège] Comment accommoder le candidat fasciste ? (18 mai 2014)

Liège: un candidat du Parti Populaire agressé

André-Pierre Puget, tête de liste du Parti Populaire au scrutin régional dans l’arrondissement de Liège, déclare avoir été victime d’une agression dans le centre de Liège. Les faits se sont déroulés dans la nuit de dimanche à lundi. André-Pierre Puget a dû recevoir des soins à l’hôpital pour une fracture ouverte au niveau du visage.

André-Pierre Puget a mené campagne durant toute la journée ce dimanche à Liège, en distribuant des tracts et des journaux.

Selon lui, il était environ 23h30 quand, accompagné de plusieurs de ses militants, ils s’installent à la terrasse d’une taverne du centre de la ville. Vers minuit ils sont pris à partie par un groupe de cinq personnes. « Des militants de gauche« , affirme André-Pierre Puget, qui les insultent de « fascistes et de SS« . Le ton monte. Le climat devient plus violent. Selon le candidat du PP, les agresseurs s’emparent de chaises, prenant pour cible les membres du Parti Populaire.

En se défendant, André-Pierre Puget déclare avoir reçu un coup de poing dans le visage. Le candidat aux Régionales a déposé plainte.

Rapidement son parti a fait un communiqué de presse pour dénoncer les faits. Il évoque une agression pour des raisons politiques. Une conférence de presse sera organisée par la direction du Parti Populaire ce lundi après-midi à Watermael-Boitsfort.

Leur presse – rtbf.be (Bénédicte Alié), 19/05/2014 à 13h17

[Angleterre] Attaques contre les fascistes de l’EDL à Bristol, manifs nationaliste et anti-choix perturbés à Brighton

Quelques repaires fascistes locaux ont été traqués dans nos secteurs. C’est pour lutter contre la poursuite de l’effervescence fasciste comme les agressions racistes*, intimidations, graffitis à Bristol et ailleurs. L’extrême-droite sera combattue en plein jour comme à Brighton dimanche dernier**, ou la nuit quand nous choisissons.

Le fasciste de l’EDL, Chris Pugh, joue en tant que DJ dans les pubs de Bristol sous le nom de « The Last Resort », et gère un magasin rétro sous le même nom sur la route de Wells. Son stand au marché Saint-Nicolas a cessé ses activités après avoir été publiquement attaqué à la peinture un samedi par les anti-fascistes***. Sa boutique se trouve à quelques minutes de sa maison à Knowle West (47 Salcombe Rd), le terrain de prédilection de sa jeunesse. Ainsi, dans la nuit du mardi 15 avril, les quatre pneus de sa voiture Jaquar grise ont été crevés, et la carrosserie rayée. C’est le moins que nous puissions faire pour lui en ce moment.

Deux jours plus tard, au pub de l’Apple Tree dans la rue Philips, hors du défilé à Bedminister, deux fenêtres du rez de chaussée et une à l’étage ont été détruites au lever du soleil. Le pub est un lieu de rencontre permanent pour les organisateurs de l’EDL, tels que Mickey Bayliss, qui a organisé la manifestation de l’EDL dans le centre de Bristol l’an dernier en tant que coordinateur du Sud-Ouest.

Attaquons les racistes et les facistes, l’histoire a toujours prouvé qu’ils sont les alliés des patrons, du patriarcat et de l’Etat, prétendant parler au nom de l’opprimé blanc. C’est une erreur de les laisser prospérer. 

Enfin, les fascistes à Calais se sont pour le moment repliés suite à un appel international à lutter contre les attaques répétées envers les squats et les migrants, bien que le principal ennemi reste les autorités et l’Etat.

Solidarité avec Damien Camelio aussi en France pour avoir brûlé des bâtiments utilisés par l’armée, l’administration pénitenciaire, le front national et appelant aux armes contre la répression sous toutes ses formes.

Ni gauche ni droite, anti-Etat et antifasciste

Traduit de 325, 29 avril 2014

Notes de Traduction:

*Les médias rapportent que durant la période 2012-2013, près de 349 agressions racistes ont été recensées à Bristol.

**Dimanche 27 avril 2014, les nationalistes de l’EDL et du BNP entre autre ont voulu manifester à Brighton sous la bannière « March for England ». Cela fait plusieurs années que les fascistes tentent de reprendre la rue à cette date, mais cette année encore leur marche n’a pas été non plus une réussite: plus de 2.000 antifascistes ont tenté de bloquer l’avancée de leur cortège durant tout l’après-midi, qui était composé d’une centaine de décérébrés tout au plus. Concernant les quelques mètres qu’ils ont pu parcourir, les fascistes le doivent à la police, qui les a protégé du début à la fin non sans recevoir quelques projectiles.

stopmfe1 stopmfe2

Quelques jours avant à Brighton, un groupe d’anarchistes a perturbé la marche des intégristes anti-avortement et anti-choix. Le communiqué qui revendique l’action (en anglais ici):

« Une manifestation tenue par le groupe chrétien « Société pour la protection des nouveaux-nés«  à Preston Park a été accueillie par une mobilisation spontanée d’anarchistes.

Les anarchistes masqués ont rapidement entouré les manifestants, ont détruit une grande partie de leur propagande anti-choix et se sont dispersés de nouveau avant que la police ne puissent arriver.

Des anarchistes, 26/04/2014 à 11h45″

***Le 10 mars 2012, le magasin de fringues de la culture skinhead « The Last Resort », tenu par le porc de l’English Defense League Chris Pugh, a reçu une visite des antifascistes. Son fond de commerce a été recouvert de peinture rouge et noire et la marchandise a été détruite. Un tract avait aussi été distribué lors de l’attaque (il est consultable en anglais ici)

[Italie] Agression au couteau contre deux compagnons antifascistes à Rimini – 8 mars 2014

Le samedi 22 mars, une grande manifestation a eu lieu à Rimini. Près de 200 personnes sont descendues dans les rues pour exprimer la solidarité avec deux antifascistes agressés.

Attaque au couteau contre deux antifascistes du « Movimento antagonista gruppo autorganizzato* » le samedi 08 Mars à Bellaria – Igea Marina (Rimini)

RiminiAntifascistDans la nuit du 8 au 9 mars, deux jeunes antifas ont été poignardés devant un restaurant bien connu du quartier par un groupe fasciste (composé entre autre d’anciens membres de Forza Nuova) et ont été gravement blessés. Les deux antifascistes agressés, deux copains de Rimini, sont actifs dans la lutte pour la justice sociale, pour la gratuité de logement, le sport et la lutte contre l’exploitation, le fascisme et le contrôle social. Bien que les deux soient encore à l’hôpital, ils ne sont pas en danger de mort. L’un des assaillants a été arrêté et inculpé pour tentative d’assassinat. Suite à une perquisition de la police, un énorme arsenal d’armes a été découvert, dont 42 couteaux à ouverture automatique, deux matraques, un pistolet air-soft modifié, deux battes de base-ball, des poings américains, et du matériel de propagande nazie. Bien qu’il s’agissait d’une attaque ciblée contre les antifascistes, la police a minimisé en parlant d’un affrontement entre extrêmes.

L’attaque se joint à une série d’agressions contre les antifascistes. Les coups de couteau dans le ventre ont sans doute été faits dans l’intention de tuer. Après les assassinats récents de Clément à Paris, de Pavlos à Athènes, l’agression de Showan à Malmö, le onzième anniversaire de la mort de Dax à Milan, nous voyons qu’il y a aussi dans une ville comme Rimini des fascistes armés qui sont prêts à tuer. 

Nous voyons qu’il est de plus en plus nécessaire de lutter contre l’indifférence sociale du racisme, du sexisme et de l’oppression. Tous les groupes, collectifs et individus sont appelés à combattre ensemble le capitalisme et le fascisme – partout – avec détermination, rage, solidarité et pour l’autonomie, l’autodéfense antifasciste et le désir de liberté.

Des antifas de Rimini.

D’autres infos en italien:

Siamo tutti antifascisti !**

Traduit de l’italien vers l’allemand et résumé par Autonome Gruppe Bern / Kontakt agb[at]immerda.ch)

Traduit de linksunten, 25 mars 2014,

Notes de traduction:

* »Groupe auto-organisé du mouvement antagoniste »

** »Nous sommes tous antifascistes »

[Berne, Suisse] Pas de place pour les nazis et les nationalistes – 29 mars 2014

Bern29MTous et toutes sur la Place Fédérale le 29 mars 2014!

Le virage à droite amorcé en Suisse est inacceptable: les idéologies xénophobes et racistes ont le vent en poupe. Après l’accueil favorable réservé au référendum d’initiative populaire sur « l’immigration de masse », des néonazis ont manifesté à Soleure, et le 29 mars, une coalition composée de sympathisants de l’UDC, de nationalistes et de néonazis souhaite défiler dans les rues de Berne contre ce qu’ils appellent une justice «laxiste» et pour demander des sanctions judiciaires plus sévères à l’égard des étrangerEs.

Nous ne voulons pas de cela. Nous ne voulons pas laisser le terrain à ces xénophobes réactionnaires à Berne. Nous ne voulons pas de néonazis dans notre ville! Ne leur laissons pas la moindre place!

Nous occuperons la Place Fédérale avant que ces patriotes auto-proclamés ne puissent faire leur propagande et nous appelons tous ceux et toutes celles qui le souhaitent à participer à un blocage de la Place Fédérale.

Rendez-vous le 29 mars à 13h30 sur la Place Fédérale, à Berne

Pas de quartier ni pour les néonazis, ni pour les nationalistes. Berne restera multicolore!

Accéder au site BernBleibtNaziFrei

Accéder au site BernBleibtNaziFrei

Voir la vidéo d'appel

Voir la vidéo d’appel

Suivre les infos sur le compte twitter de BernBleibtNaziFrei

Repris de Réseau Antifasciste GEnève

 Mis-à-jour du RAGE, 27/03/2014:

La manifestation d’extrême-droite de samedi à Berne est ANNULEE!!! Venez quand même faire la fête à la Reitschule à partir de 18h!!!

[Barcelone] Attaque matinale d’une librairie néonazie – 11 mars 2014

Un groupe de 5 à 6 personnes cagoulées a attaqué la librairie néonazie ‘Europa’, située rue Seneca de Barcelone, dans le quartier Gracia mardi matin vers 10h30. Les vitres ont été défoncées et des pots de peinture ont été balancés sur leur local, alors que plusieurs merdes néonazis étaient à l’intérieur. Le groupe masqué a réussi à prendre la fuite. A noter que, comme à leur habitude, les fascistes ont immédiatement averti la police, qui a annoncé avoir ouvert une enquête.

108636

En décembre 2010, une dizaine de personnes cagoulées avaient attaqué ce repaire fasciste alors qu’une conférence négationniste s’y tenait.

108637

Depuis la presse catalane, 11/03/2014 via barcelona indymedia

Un communiqué revendiquant l’attaque a été publié ici

[Genève] Manif nocturne et sauvage contre l’UDC, ses alliés et leur cortège de lois qui puent – 14 février 2014

Manif nocturne et sauvage contre l’UDC

Plus de 600 personnes ont repris la rue vendredi soir pour exprimer leur dégoût suite au résultat des votations de dimanche passé. La manifestation est partie de la place des Volontaires pour défiler jusqu’aux Pâquis et revenir à son point de départ. Aucune autorisation n’avait été demandée aux autorités: le défilé se voulait sauvage et spontané. Seule une banderole de tête indiquait la raison de la colère: « Les seuls étrangers dans nos quartiers sont les flics et les fachos ». On ne voyait flotter aucun drapeau ni pancarte d’aucune force politique: ceux qui ont participé à cette manifestation n’étaient pas là pour faire de la publicité à un quelconque parti. Tout au long du parcours, des slogans antifascistes, anti flics, etc. ont été tagués sur des murs et des trams. En passant devant des fêtards et des commerçants étonnés, la foule chantait joyeusement des slogans tels que « Geneva Antifascista », « Si la merde était en or, l’UDC serait un trésor », « UDC fachos, PS collabos », « C’est pas les étrangers, c’est pas les immigrés, c’est le patronat, qu’il faut virer! »

udcmanif3

Depuis le temps que Genève n’avait plus connu de manif sauvage, cette promenade nocturne aura été une réussite, en plus d’avoir mis un peu de baume au coeur de ceux qui résistent encore contre la montée de la xénophobie et du repli sur soi.

Source: Le Réveil, 15 février 2014

Lire le communiqué du Réseau Antifasciste GEnève

l’appel à la manif nocturne:

Voir l'appel et les manifs spontanées qui se sont déroulées dans plusieurs villes suite à à l'adoption d'une énième loi raciste

Voir l’appel et les manifs spontanées qui se sont déroulées dans plusieurs villes suite à à l’adoption d’une énième loi raciste

[Nantes] Manif vénère contre la tenue d’un metting du FN – 14 février 2014

A Nantes comme ailleurs : contre le FN, riposte antifasciste !

Vendredi 14 au soir, sous une pluie battante, autour de 250 compagnon-ne-s, bravant le froid, se réunissent contre la tenue d’un meeting du FN à la Manufacture.

Comme à Rennes, le Parti Socialiste offre sur un plateau un lieu chargé d’histoire sociale à la poignée de militants d’extrême droite que compte la cité des Ducs, à savoir la tête de liste FN et « nationaliste révolutionnaire » Christian Bouchet et ses complices.

200-manifestants-nantes.

« Honte aux socialos, qui accueillent les fachos »

Autour de 19 heure, le cortège s’élance vers la Manufacture, ponctuant le défilé de quelques fumigènes, pétards et autres taggs. Sur le large boulevard Stalingrad menant à la Manufacture, la manif fait face au barrage policier. L’étau répressif est en place, le rapport de force est clairement défavorable, l’extrême droite est bien protégée par le pouvoir : quelques cailloux et pétards atterrissent sur les fourgons et les boucliers, le cortège antifasciste retourne vers le centre ville.

Christian Bouchet, tête de liste du FN, peine alors à rassembler quelques dizaines de spectateurs (à peine 80) dans une Manufacture barricadée par des dizaines de CRS tenant un dispositif anti-émeute. Pour chaque fachos entre 2 et 3 antifascistes défilaient bruyamment dans les rues nantaises, et plusieurs flics en armure étaient déployés.

Comble du ridicule, une poignée de nervis fascistes bien cachés derrière l’important dispositif de CRS pensent narguer la manifestation.

Sur le trajet, le cortège est parfois applaudi ou acclamé par des passants. Une agence d’Intérim, le local de Vinci et une banque sont décorés alors que dans une rue de Strasbourg parsemée de CRS, la baie vitrée de la mairie de Nantes est esquintée à coup de pavés. Le manteau d’un flic en civil est également atteint par un oeuf de peinture bien ajusté.

La manif fini par se disperser Place Royale.

La même nuit, la permanence nantaise du Front National est copieusement dégradée.

L’absence totale de réaction de la gauche institutionnelle nantaise contre ce meeting frontiste et la recrudescence de violences d’extrême droite à Nantes comme ailleurs montre -malheureusement- encore une fois que seul l’antifascisme autonome fait face à la montée du climat fasciste.

Construisons la riposte !

Alain Soral annonçait sur internet la tenue d’un meeting (dont le lieu a été tenu secret jusqu’au dernier moment) à Nantes ce samedi 15 février. Nous apprenons que cet antisémite mondain est également accueilli à la Manufacture ! Le pouvoir socialiste offre donc un tapis rouge à l’extrême droite radicale, que ce soit celle de Bouchet ou de Soral, alors qu’elle réprime sans merci la résistance antifasciste. Alors même qu’à Lyon vendredi soir des camarades sont poignardés par des fascistes.

L’extrême droite a toujours été du côté du système et des dominants.

Ni Valls, ni Soral, ni Le Pen !

Action Antifasciste Nantes, 15 février 2014

Voir une vidéo de leur presse sur indymedia nantes

[Rennes] Les identitaires prennent l’eau : Bienvenue en terre antifasciste

smashfascismCe mercredi 5 février 2014, pour la deuxième fois en deux mois, Gwénolé Labéy-Guimard, enseignant à Rennes 2, avait invité Philippe Perchirin, pour que celui-ci anime une conférence dans son Université « populaire » Celtique. Rappelons que les propos celtisants de Philippe Perchirin ne servent qu’à entretenir le mythe d’un « choc des civilisations » où l’Occident chrétien et démocratique s’opposerait à un Islam forcément tyrannique. Ce discours est celui des groupes pour lesquels Perchirin milite, notamment le Bloc Identitaire (il était l’invité spécial de leur université d’été en septembre 2011) et Riposte Laïque (il a publié plusieurs articles islamophobes sur leur site internet en 2013). Il est par ailleurs revendiqué par le Bloc Identitaire comme l’un penseur du mouvement identitaire.

Ce genre de conférence contribuant à la normalisation de l’extrême-droite, nous revendiquons avoir mis fin aux élucubrations mystiques de Perchirin ce mercredi. Nous avons déversé de l’ammoniac sur la moquette de l’amphi – histoire de rappeler à l’administration de Rennes 2 qu’aider l’extrême-droite à tenter de s’implanter aura toujours un coût -, puis jeté plusieurs seau d’eau à la gueule de Perchirin et Labéy-Guimard.

Le militantisme raciste et sexiste de Perchirin ne fait aucun doute. Son article du 2 novembre 2010 publié sur le site de Riposte Laïque ne prône ni plus ni moins que … l’interdiction de la pratique de l’Islam en France. Affirmant que tous les critères de définition d’une secte s’appliquent à l’Islam, Perchirin se demande : « Le fait que des femmes se mettent un sac de pommes de terre sur la figure pour « se rapprocher de Dieu » ne correspond-il pas à une évidente « déstabilisation mentale » de « personnes en état de faiblesse ou d’ignorance » ?». Puisque nous sommes nombreux à mépriser ses élucubrations, c’est pour lui le signe que « des sectes terroristes occupent des pans entiers de l’Etat et de la justice afin de mener une guerre de religion en France avec les moyens de l’Etat ».

Enfin, nous affirmons que la création d’une « Université populaire celtique » à Rennes 2 n’est pas louable en soi, et que tout dépend de la définition que l’on donne au projet. En l’occurrence, que trois des quatre conférences sur les « Mythes et symboles celtes » soient celles d’un militant fasciste nous semble assez clair quant aux intentions de l’organisateur. Si Perchirin défend la tradition et la pensée celtiques contre le centralisme de l’État français, ce n’est pas pour garantir le respect de la pluralité des cultures. Au cas où nous ne l’aurions pas compris, il a pris soin d’affirmer que « Si des peuples n’ont pas de civilisation commune, il faut les séparer pour avoir la paix », et ce dans un article intitulé … « Face à l’Islam, votre jacobinisme n’est pas la solution ».

N’en déplaise à Gwénolé Labéy-Guimard, l’université n’est pas un îlot situé en dehors des rapports de force qui traversent le corps social, et aucune vision du travail universitaire n’est neutre. Cette conférence d’extrême-droite s’inscrivait dans un contexte où plusieurs groupes fascistes ont, depuis le début de l’année, tenté d’intimider des militants anticapitalistes. Nous continuerons de combattre ces groupes autant que l’administration de l’université, qui veut livrer le campus aux entreprises privées et assume sa politique de répression syndicale à l’université.

Fac fermée aux intérêts privés, fac ouverte aux enfants d’ouvriers !

Ni ailleurs ni ici, pas de fachos dans nos amphis !

Cellule souterraine Wilhelm Wicki.

Reçu par mail, 14 février 2014

__________________________________________________________________________________

Le blog FailFaf a aussi fait un article sur le sujet: le consulter ici