[Gévezé, 35] Rébellion au CEF : des gendarmes attaqués après avoir ramené un évadé (Nuit du 6 au 7 mai 2013)

Rébellion au centre éducatif fermé de Gévezé : deux gendarmes blessés

Vingt-sept gendarmes sont intervenus, début mai, après l’agression de deux des leurs dans cette structure située près de Rennes et qui accueille des mineurs condamnés pour des faits graves.

« Insultes, jets de projectiles et coups »

Dans la nuit du 6 au 7 mai, deux gendarmes ont été violemment agressés par cinq adolescents enfermés dans le centre éducatif fermé (CEF) de Gévezé, près de Rennes, une structure à mi-chemin entre la prison et le foyer.

Les militaires ramenaient un jeune qui avait fugué le soir même« Ils ont reçu des insultes, menaces, jets de projectiles et même plusieurs coups », dénonce la gendarmerie. Bilan : plusieurs jours d’arrêt de travail.

Des ados incarcérés

Vingt-sept gendarmes ont été appelés en renfort. L’échange a été musclé. Six adolescents âgés de 16 et 17 ans ont été interpellés et placés en garde à vue. Les quatre auteurs principaux ont été placés en détention provisoire.

« À l’arrivée des gendarmes, bizarrement, les jeunes ont réussi à ouvrir la grille sécurisée pour s’en prendre à eux », se désole Gérard Seillé, le directeur territorial de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ).

En mars 2012, une dizaine de gendarmes avaient déjà été obligés d’intervenir pour rétablir l’ordre après une rébellion.

Une inspection en cours

Danielle Mouazan, la nouvelle directrice interrégionale de la PJJ, indique, qu’« une inspection est en cours ». Mais elle tient à rappeler que « le CEF n’est pas une prison. Les éducateurs ne sont pas habilités à contenir physiquement les mineurs et des incidents peuvent arriver. »

Leur presse – OuestFrance.fr, 28/05/2013

Rennes. Prison pour quatre ados suspectés de l’agression de gendarmes

Six adolescents ont été jugés par le tribunal pour enfant de Rennes, mardi. Quatre ont été condamnés à des peines de prison ferme pour l’agression de deux gendarmes au centre éducatif fermé de Gévezé dernièrement.

Rébellion au centre éducatif fermé de Gévezé

Dans la nuit du 6 au 7 mai, deux gendarmes ont été violemment agressés par six adolescents enfermés dans le centre éducatif fermé (CEF) de Gévezé, près de Rennes, une structure à mi-chemin entre la prison et le foyer. Vingt-sept militaires ont dû intervenir en renfort.

Les militaires ramenaient un jeune qui avait fugué le soir même. Ils ont reçu des insultes, menaces, jets de projectiles et même plusieurs coups. Bilan : plusieurs jours d’arrêt de travail.

Maintenus en détention

Six adolescents âgés de 16 et 17 ans ont été jugés pour ces faits par le tribunal pour enfant de Rennes, mardi.

Les trois auteurs principaux ont écopé de 12 mois de prison dont deux avec sursis ; deux autres de dix mois de prison dont quatre avec sursis ; et le dernier de huit mois de prison dont quatre avec sursis.

Quatre adolescents, déjà détenus en détention provisoire suite à l’agression des gendarmes, ont été maintenus en détention.

 Leur presse carcérale – OuestFrance.fr, 06/06/2013