[International] Appel contre la réunion du G20 à Brisbane en novembre prochain

g20-sticker-copy-for-webNous ne voulons pas nous retrouver ici

Nous avons été dans les rues avant. Faisant des pancartes et des banderoles et signé des pétitions et quand personne ne l’écoutait, nous avons jeté des briques et mis le feu à des poubelles. Mais nous avons des repas à cuisiner, des jardins à développer, des livres à lire, des amours à garder. Nous ne voulons pas être ici, en faisant cela.

C’est le Plan B.

Nous ne pensons pas que nous avons un choix. L’écart entre riches et pauvres ne cesse d’augmenter. Les enfants meurent régulièrement de faim tandis que la nourriture amassé pourrit. Le monde bouge tous les jours ressentant de plus près les effets concrets du changement climatique irréversible. Les bénéfices traversent les frontières sans entrave (toujours dans les poches des riches), mais les gens sont pris dans les pièges de fil de rasoir. Parallèlement à Eugene Debs, nous reconnaissons notre parenté avec tous les êtres vivants. Nous disons que, s’il existe une classe inférieure, nous sommes dedans; et bien qu’il y ait un élément criminel, nous sommes d’elle; et bien qu’il y ait une âme en prison (ou dans un centre de rétention pour ‘illégaux’), nous ne sommes pas libres. Ces circonstances nous obligent à se battre. Se battre pour nos vies.

Et nous avons un plan.

Le G20 se réunit à Brisbane en novembre. Ce corps d’élite prenant des décisions résume la nature antidémocratique du capitalisme mondial soutenu par l’État; les délégués des 20 zones économiques les plus riches font des proclamations égoïstes qui affectent tout le monde, sans discussion ouverte ou omission. La réunion a été confrontée à une résistance farouche partout où elle est passée, mais cette opposition a été écrasée par la lourde main des forces de police militarisées qui caractérisent notre siècle. On en a marre de voir nos camarades battus et arrêtés. Nous avons appris de ces erreurs. Nous avons un plan B. Au lieu de réunir nos forces et de marcher dans les pièges qu’ils nous ont tendus, nous appelons au désordre diffus. Plutôt que d’un bloc artérielle, nous voulons voir une attaque distribuée sur les périphéries.

Nous appelons les gens à former des groupes d’affinité dans leurs villes d’origine et à organiser de façon autonome des actions directes décentralisées contre le G20 et l’occupation capitaliste de nos vies.

Rendez-vous dans les rues !!

via disaccords

Le site : planbg20.wordpress.com