[Syrie] A propos de la résistance et de la révolte à Kobané

“Irak–Syrie–Kurdistan”

Un compte-rendu à la première personne reçu le 12 octobre 2014.

CİZRE’DE ÜÇ OKULA MOLOTOFLU SALDIRI

Une école de Kobané en feu

Je voulais partager un peu d’informations sur ce qu’il se passe et ce qu’il s’est passé par ici.

L’EI (État Islamique ou ISIS) attaque la ville de Kobane à Rojava (ce qui signifie Kurdistan de l’Ouest en Kurde). Mais je veux expliquer pourquoi existe cette organisation, l’État Islamique, comment elle a été fondée. Et peut-être que tout sera alors plus clair.

Nous pouvons dire que l’histoire d’ISIS commence avec Abu Musab Al-Zarqawi, qui a organisé les plus grandes résistances contre les USA et les troupes de la Coalition en Irak. Lui est de la ville de Zarqa, en Jordanie, d’où son nom de “Zarqawi”.

En Jordanie, il faisait partie d’une organisation Salafiste et djihadiste, et il a pour cela été emprisonné avec ses camarades. Pourquoi l’État jordanien ne veut-il pas d’une organisation de ce type ?

1 – Les organisations salafistes vont à l’encontre des Lois de l’Homme (Constitution), et pour elles, seule la Loi d’Allah (le Coran) doit être appliquée. Ils sont donc également contre la démocratie et les élections.

2 – Les organisations djihadistes contre le Bloc Occidental et Israël. Mais la Jordanie est le plus docile des collaborateurs du Bloc Occidental et d’Israël.

Après qu’il soit sorti de prison, il ne voulait pas y retourner en Jordanie, ce qui l’a poussé à se déplacer vers l’Afghanistan pour former des militants. Mais en 2001, les USA ont envahi l’Afghanistan, ce qui l’a forcé à fuir vers l’Irak avec ses camarades pour y organiser une organisation salafiste.

Petit à petit, ils ont établi des contacts. En 2003, les USA envahissent l’Irak et donnent le pouvoir aux Chiites, qui cessent immédiatement de résister. La résistance Sunnite commence alors.

Pourquoi s’est-il formé une grande haine entre Chiites et Sunnites ? Ce n’est pas une simple question de pratiques religieuses. Ces différences ont toujours existé, alors pourquoi maintenant ? Il nous faut étudier l’invasion et voir comment les USA ont modifié les équilibres. Ce sont eux qui ont le plus résisté (les salafistes venant des régions Sunnites), eux et les vieux Baas (Saddam, lui aussi Sunnite) soldats-militants.

Sur les dix dernières années (2004-2014), les villes et villages Sunnites ont été bombardés par la Coalition ; les salafistes Sunnites étaient dans les prisons des USA comme Abu Ghraib et Guantanamo… Donc pour comprendre ce pourquoi ISIS existe maintenant, il nous faut voir tous ces faits. Et pourquoi cela a-t-il tourné en « Guerres de Sectes Religieuses » entre Chiites et Sunnites depuis les dix dernières années.

Zarqawi était un type plein de colère et un militant. Il avait aussi cette haine des Sunnites. Il a organisé de nombreux attentats à la bombe dans des marchés de quartiers et mosquées Chiites. Ils ne reconnaissent pas les valeurs occidentales telles que « l’Humanisme » ou « Civil-e-s ». Pour les critiquer, n’utilisons pas ces valeurs là. Pourquoi tuent-ils et torturent-ils celles et ceux qui n’ont rien à voir avec la cruauté ? Pourquoi tuent-ils des innocent-e-s Ezidi, chrétiens, alawis seulement parce qu’ils SONT ? Voilà le problème. Tuer celui qui soutient la cruauté avec son argent, ses armes ou ses connaissances.

L’organisation de Zarqawi rejoint donc Al-Qaïda en 2004, sous le nom d’Al-Qaïda Irak. Mais Al-Qaïda n’approuve pas vraiment ces attaques contre les mosquées Chiites, parce qu’Al-Qaïda est une organisation « djihadiste globale », pas une organisation anti-chiite. Mais c’était une sorte d’alliance, qu’ils ont donc accepté.

Zarqawi a été tué en 2006 dans une attaque de drone. Après cet épisode, l’organisation est devenue « État Islamique d’Irak ». Ils ont aussi changé de style, pour être moins « djihad global » et plus « État Islamique Local ».

Jusqu’à la guerre civile Syrienne (2011), ils ont continué comme ça. Mais au début de l’année 2014, ils se sont déclarés État Islamique d’Irak et de Sham. Le centre d’Al-Qaïda s’est opposé à cela et ne les a pas reconnus, parce que l’organisation avait déjà un groupe en Syrie (Front Al-Nusra).

De plus, Al-Qaïda étaient réellement opposés à la naissance d’ISIS, parce qu’ISIS est une organisation plutôt folle, devrais-je dire. En Syrie, ils ont tué vraiment énormément de monde juste parce qu’ils étaient « Alawi » (la religion du régime d’Assad). Ou bien parce que des villages Sunnites (pas Chiites, ni chrétiens) ne leur obéissaient pas (en refusant de leur payer des taxes, par exemple), ISIS a déclaré que ces villages n’étaient plus musulmans ! Ils pouvaient donc les tuer, et les ont tués.

ISIS a conquis le territoire de Syrie essentiellement à partir des pouvoirs d’opposition, pas depuis le régime Syrien d’Assad. Il y a notamment eu d’énormes combats avec Al-Nusra (Al-Qaïda), mais ils ont maintenant l’air d’observer un genre de cessez-le-feu. Maintenant, ISIS attaque le « front Islamique » (les gens disent que ceux-ci sont soutenus par l’Arabie Saoudite) et Rojava (Kurdistan Occidental-PYD). Maintenant, je voudrais expliquer la situation au Kurdistan.

Il est peut-être aussi important d’expliquer pourquoi il existe cette colère contre les Alawis et le régime d’Assad en Syrie. Bashar el-Assad et sont père soutiennent Baas. « Laïcité », « Nationalisme Arabe », « proche des Soviets » ces temps-ci, « État social », etc. Et il y a eu une pression énorme sur les organisations Sunnites de Syrie durant les 40 dernières années. Avec par exemple le grand massacre de Hama en 1982 contre les frères musulmans de Syrie.

Un Syrien m’a raconté une histoire sur Hafez Assad (le père de Bashar). Il avait capturé un des chefs des frères musulmans et ne l’a pas tué. Il lui a injecté quelque chose dans son sang et il est devenu fou. Ces sortes de torture ont existé pendant ces 40 années. Je suis arrivé ici il y a 4 ans (pour des raisons touristiques, à dire vrai), et personne ne voulait parler de la famille Assad, tout le monde avait peur. Et regardez ce qu’il se passe maintenant.

Et nous en arrivons au jour d’aujourd’hui. La guerre syrienne est presque équilibrée aujourd’hui, et vous pouvez voir la carte.

L’État Islamique est surtout soutenu par des tribus Sunnites d’Irak parce qu’ils combattent ensemble contre les USA. Et ces tribus apprécient le fait d’avoir le pouvoir pour la première fois depuis les dix dernières années. Avant 2003, ils avaient le pouvoir sous le régime de Saddam. Mais si la Coalition et les USA en venaient à donner plus de pouvoir à ces tribus Sunnites, celles-ci pourraient cesser de soutenir l’EI, qui pourrait alors tomber. Mais ils sont de nos jours forts de 30.000 soldats, dont la plupart sont d’Irak et de Syrie. Ils ont aussi du pétrole, des réserves d’eau, etc. Ils sont réellement en train d’essayer d’organiser un État, avec une police, des lois, le contrôle de la population, des mairies…

Ok, voilà peut-être la partie la plus importante. Pourquoi l’EI attaque-t-il Rojava-Kobane ? A l’Ouest et au Kurdistan, les gens disent « parce que Rojava construit une société libre libertaire », une « démocratie directe-autonomie », etc. Et c’est vrai que cela se produit à Rojava, vous le savez probablement.

Certains pouvoirs (l’État Turc, par exemple) peuvent vraiment être gênés par ces changements, mais les motivations de l’État Islamique n’ont rien à voir. En fait, ils attaquent partout. Chiites, Alawis, Kurdes, Ezidi, chrétiens, Sunnites, Arabes, « Armée Syrienne Libre », « Front Islamique », « Al-Nusra », « Ahraus Sham » (une autre organisation salafiste), le « régime d’Assad », « armée irakienne », « État de Barzani » (Nord de l’Irak), etc. etc. Ils sont une sorte « d’État Islamique Nihiliste ».

Ils attaquent Kobane parce que, comme vous pouvez le voir sur la carte, il n’y a plus beaucoup d’autres endroits où attaquer, des « frontières naturelles ». Il y a une sorte d’équilibre. Ils veulent donc envahir partout où ils le peuvent.

Que veut le PKK ? Évidemment, celui-ci veut sauver Kobane et les villages alentours. Et pour ce faire, établir un couloir sécurisé (pour les armes, les militants, du matériel…) entre la Turquie et Kobane.

Ces deux dernières années (de fin 2012 jusqu’à maintenant), il y a un « processus de paix » entre le PKK et l’État Turc. Et aucun des deux côtés ne veut le briser. Mais Kobane était un genre de point chaud du PKK. Et Kobane était appelée Serhıldan (le mot kurde pour Intifada).

Cela a été une révolte incroyable ; même le PKK n’en espérait pas autant. Je vais maintenant écrire sur ce qu’il s’est passé ces deux ou trois derniers jours :

– 212 écoles ont été endommagées ou brûlées. Ce n’est pas une blague. Oui, des écoles. Les jeunes kurdes haissent les écoles. Si vous voulez voir les vidéos ou des images, cherchez ‘kobane okul yaktılar’ (ce qui veut dire écoles brûlées de Kobane). Un lien de contre-information: sosyalsavas.org (je sais que c’est en turc, c’est essentiellement pour les images. Cette information date d’il y a un mois : de nouveau, des jeunes ont brûlé 3 écoles à Cizre)

CİZRE’DE ÜÇ OKULA MOLOTOFLU SALDIRI CİZRE’DE ÜÇ OKULA MOLOTOFLU SALDIRI

– 190 banques ont été endommagées ou brûlées. Distributeurs compris.

– 340 voitures privées, 216 voitures officielles ont été brûlées. Pour vidéos et images, cherchez ‘kobane araçları yaktılar’ (ce qui veut dire ‘voiture brûlées de kobane’)

– de nombreux supermarchés ont été brûlés et aussi pillés (‘kobane süpermarket yakıldı’; lien masse-media : mynet.com/haber/yasam/istanbulda-yagma-1493469-1).

Kurdesupermarche

– Au moins 80 bâtiments officiels comme les mairies, des bureaux de partis, des bâtiments administratifs ont été brûlés.

– 67 commissariats de police ont été attaqués.

Des militants du Hezbollah Kurde (à ne pas confondre avec le Hezbollah Libanais, ils sont différents) ont été tués par des jeunes du PKK. Certains d’entre eux ont été lapidés à mort et brûlés. Les Kurdes sont extrêmement en colère contre eux parce que dans les années 90, le Hezbollah Kurde a travaillé avec l’État et tué de nombreux militants du PKK. Maintenant, ce Hezbollah travaille dans le domaine légal et continue de faire de la propagande contre le PKK.

Et plus de vingt jeunes Kurdes ont été tués par la police et par les militaires. Dans de nombreuses villes, ce sont les militaires qui sont venus, pas la police. La police ne pouvait plus rien contrôler.

De plus, de nombreux drapeaux turcs et statues d’Atatürk (le fondateur de la République Turque) ont été brûlés par les jeunes kurdes. Les médias turcs utilisent donc ces événements contre eux. Après ces deux ou trois jours, même le PKK a fait une déclaration disant qu’ils ”n’étaient pas d’accord avec les actions telles que brûler les drapeaux, les statues, les écoles, les supermarchés, etc. ; ceux qui ont fait ça sont des provocateurs”. Oui, le PKK a dit quelque chose comme ça.

Ça a vraiment été une révolte énorme, en grande partie parce que la jeunesse frissonnait de rage. A cause de ce « processus de paix » et du massacre du peuple Ezidi (réalisé par l’État Islamique et tout à fait accepté), et finalement Kobane. De plus, les jeunes ont été vraiment très bien organisés. Ils n’avaient pas « les mains vides ».

Repris de contrainfo, 14 octobre 2014