Archives du mot-clé ACAB

[Rennes/Paris/Brest/Barcelone] Pas de bougies et de marches blanches, VENGEANCE ! (2)

  • 3ème manif (jeudi 30 octobre 2014) à Rennes*:

Près de 200 personnes ont défilé dans une ambiance tendue ce soir à Rennes à l’appel de mouvances radicales anti-capitalistes pour protester contre la mort de Rémi Fraisse samedi lors d’affrontements sur le site du barrage controversé dans le Tarn.

Partis du quartier de Villejean, près des universités de l’ouest de Rennes, les manifestants, dont de nombreux cagoulés, se sont dirigés vers le centre ville en scandant « vengeance pour Rémi » ou « flics, porcs, assassins! » derrière une banderole « Vengeance pour tous ».

une-troisieme-manifestation-ce-soir-rennes_0

Ils ont également tagué sur leur passage de nombreux bâtiments. Arrivés aux abords du centre-ville, vers 20H00, les manifestants ont été bloqués par un important dispositif des forces de l’ordre qui les a empêchés d’y accéder. Ils ont essayé à plusieurs reprises de contourner les CRS et gendarmes. Une voiture a été retournée et des policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes.

Peu après 21H00, les manifestants, qui s’étaient rassemblés à proximité des barrages des forces de l’ordre, ont reflué vers les quartiers ouest, brisant une dizaine de vitrines (agences immobilière et bancaires notamment) et plusieurs abribus. Ils ont également mis le feu à plusieurs poubelles ainsi qu’à des conteneurs de bouteilles, poursuivis par les policiers de la BAC équipés de flashball. Vers 21H30, plusieurs feux étaient en cours dans l’artère, enfumée par les grenades lacrymogènes, dans laquelle avaient reflué les manifestants.

manifestation-tendue-rennes-direct manifestation-tendue-rennes-direct_0 manifestation-tendue-rennes-direct_1 une-troisieme-manifestation-ce-soir-rennes_2

rennes3

Le préfet d’Ille-et-Vilaine Patrick Strzoda présent au coeur du dispositif peu après 22h a dénoncé la présence de « militants d’extrême gauche violents » avec des méthodes de « Blacks Bloc » (militants anti-capitalistes radicaux). « Leur intention était de se diriger vers le centre ville » mais le dispositif de forces de l’ordre mis en place les en a empêchés. « Les forces de l’ordre ont été agressées plusieurs fois avec des objets incendiaires », a-t-il ajouté. Trois personnes ont été interpellées au cours des heurts, a-t-il précisé. Des manifestants sur place ont indiqué aux journalistes qu’il y avait eu des blessés parmi eux sans préciser le nombre ni la gravité.

A Villejean à l’ouest de Rennes, avant le départ du cortège, les manifestants avaient commencé à distribuer un tract dénonçant la « terreur policière » qui ne « saurait survivre à la mort d’un camarade ». Le tract lance aussi l’appel suivant: « bloquez vos lycées et universités! Bloquons les villes, les gares, occupons la rue ».

[…]

Leur presse – afp, 30/10/2014 à 22h38

NdCNE:

*Lundi soir (27/10), plusieurs bâtiments ont été tagués, des barrières avaient été renversées au centre-ville, puis un feu de poubelles avait été allumé devant l’hôtel de police, avant que les manifestants ne se dispersent. La maire avait déposé plainte.

13-36

12-39

Le lendemain soir, mardi, nouvelle manif: des tags ont recouvert du mobilier urbain. La façade d’une banque du ‘Crédit Mutuel’ de la place st-anne a été entièrement repassée à la peinture.

7-107

premiers éléments sur la manifestation du 30 octobre 2014

premiers éléments sur le début de manif’ Dalle Kennedy

Présence de R.G depuis le matin (photos etc …)

Les magasins du quartier Kennedy ont reçu des coups de fils pour les inciter à fermer rideau, les récalcitrants ont été sermonnés.

Les transports publics (Métro et bus) ont été controlé par les CRS (fouille aléatoire etc ) puis fermés progressivement (plusieurs cars de garde mobile à l’arret villejean université). La volonté de nuire aux habitant-e-s et/ou de diviser, a été amplifié par les rumeurs et ragots des correspondant-e-s de nuits, emploi-jeunes, élu-e-s, keufs et surtout controleurs du métro et vigiles du métro etc …

Les R.G en se rendant dans les salles de prière ont incité les personnes repérés par eux comme  « bons musulmans » à prêcher la division.

Des voitures/équipages de la bac Rennes centre ville ont discretement protégé les journalistes présent-e-s (notamment un monospace gris stationné cours kennedy)

Des jeunes et des vieux du quartiers ont été trés trés deçu du départ vers le centre ville de Rennes en cortège (19h15/30).

Indy nantes, 30/10/2014 à 21h24

************************************************************************

 A Paris mercredi 29 octobre, le rassemblement était fixée en plein centre, à l’hôtel de ville pour 19h (certainement une volonté des organisateurs de s’adresser au pouvoir et de réclamer une justice pour un énième mort sous les coups de l’Etat…). Bref, toujours est-il que c’est parti en manif sauvage avec jets de pétards et caillassage sur les flics. Quelques attaques sur le mobilier urbain (dont une borne de ‘vélib’ Decaux) et des tags ont été inscrits sur les tentes du parvis. Interpellations au compte goutte, embarquées dans des paniers à salade (80 personnes, dont 3 manifestants toujours détenus ce 30 octobre à 18h au commissariat du 5ème pour port d’arme prohibé pour l’un, violence sur agent pour l’autre et outrage, dégradation et « meneur de manif » pour le dernier).

"L'Etat tue", "demain l'insurrection"

à gauche, « L’Etat tue », « demain l’insurrection »

*********************************************************************

A Barcelone, le consulat de France a été bombardé de peinture accompagné d’un tag en solidarité mercredi 29/10.

IMG_1317

Le communiqué finit par: 

« Les manifestations se sont multipliées dans toute la France.
Plusieurs manifestations ont été annoncées cette semaine devant les consulats de France en Italie*.
L’action de ce mercredi est seulement le début - toutes les formes de soutien à la lutte sont la bienvenue.

Les armes de la police n’ont pas de frontière, notre solidarité non plus. »

* Notamment à Milan et Turin ce 30 octobre 2014:

Banderole suspendue sur le consulat de France à Milan

Banderole suspendue sur le consulat de France à Milan

***********************************************************************

Lundi 27/10, une manif était organisée à Brest contre le barrage de Sivens et le terrorisme d’Etat. En chemin, un groupe de manifestants masqués a fait irruption à l’intérieur des locaux du PS alors que deux réunions s’y tenaient. Résultat : du matériel défoncé, et une fenêtre brisée.

[Berlin] Attaques en série contre l’Etat et sa police

Tôt samedi 18 octobre 2014, plusieurs engins incendiaires ont été lancés contre le poste de police Direktion 6 sur la Bulgarische strasse dans le quartier Treptow. Il y aurait eu trois engins lancés au total, dont deux qui se sont allumés. La façade a été légèrement noircie. Malheureusement, plusieurs flics sont rapidement intervenus avec des extincteurs pour éteindre le départ de feu. Une enquête pour incendie criminel a été ouverte pour tenter d’identifier le ou les assaillants, qui se sont évaporés dans la nuit.

brandanschlag-polizeirevier_1413605286

La presse allemande rappelle également l’attaque aux molotovs du poste de police situé au 54 de la Sonnenallee dans le quartier de Neukölln début mai 2014.

Toujours dans la même période mais cette fois-ci au nord-ouest de la ville, un comico a été lui aussi canardé de molotovs. Un groupe informel avait revendiqué l’attaque.

**************************************************************************

Dans la nuit de mardi à mercredi 15 octobre, 17 fenêtres du poste de police municipale de la Juliusstrasse à Neukölln ont été fracassées à l’aide de pierres. Les flics ont compté 20 petits pavés jonchant le sol à proximité.

Le sénateur de la CDU chargé à leur sécurité, Franck Enckel, a en outre déclaré suite à ces multiples coups portés à l’autorité et aux forces répressives de l’Etat: « ce n’est malheureusement plus rare que des bâtiments publics, des pompiers et des postes de police municipaux soient attaqués. Ceux qui s’occupent à maintenir l’ordre et la sécurité sont à plusieurs reprises insultés, brimés, maltraités. […]. Ainsi au cours des dernières semaines, plusieurs voitures de police ont été attaquées à coups de pierres […]« 

 Un communiqué a été publié sur indymedia linksunten, intitulé Attaque du poste municipal – Pour plus de « terreur dans le quartier » (ceci en référence aux déclarations du sénateur Henckel au sujet du tumulte nocturne à Berlin qui résonne de plus en plus forts ces derniers temps dans les oreilles des gouvernants. Voici quelques extraits du communiqué ci-dessous:

[…] Il y avait besoin d’une troupe qui effectue le travail désagréable de discriminer les gens, d’intimider et faire glisser du vélo avec le motif d’infractions administratives.

Il y avait besoin d’aide pour leur permettre d’expulser des familles roms et tsiganes des quartiers du centre-ville, lorsqu’il s’agit de criminaliser, d’humilier et de réprimer.

En même temps, d’étendre la politique raciste au Parc Görlitz pour garder le gilet de la police berlinoise propre.

En même temps, de patrouiller dans un quartier comme Neukölln ou Wedding et d’expulser les gens, de sorte que la voie pour les prochaines phases de refoulement et de réévaluation soit libre.

Bien sûr, nous sommes contre le délire de l’ordre allemand (sic!) !

Car seulement l’idée de chaos laisse libre cours à la pensée, comme un changement radical dans la pensée et la vie des gens dans ce pays peut devenir possible ici. […]

Nous devons attaquer le modèle d’organe de répression et de sécurité, du délire d’ordre et la politique raciste du sénat partout où cela nous est possible.

C’est pourquoi nous avons provoqué un peu (plus) de « terreur dans le quartier » et dans la nuit de mardi fait tomber les vitres du poste de police municipal de la Juliusstrasse à Neuköln.

Solidarité avec tous ceux qui sont harcelés chaque jour par les flics ! […]

[Genève, Suisse] Feu et peinture contre la police (octobre 2014)

Dans la nuit de dimanche à lundi 13 octobre 2014, quatre fourgons banalisés de la police genevoise ont été incendiés dans la cour du centre de formation des forces de l’ordre, situé au 24 route de Veyrier, à Carouge (Genève). Aux alentours de 3h00, le feu a entièrement ravagé les véhicules servant aux transports des futurs assassins en uniforme. Paraîtrait même que, de mémoire de flics, jamais un tel acte visant à saboter leur matériel n’aurait été autant efficace. Pour l’heure, la volaille sous le choc a engagé ses services pour tenter de retrouver la cause de ce feu dévastateur.

2046039_pic_970x641

Reformulé de la presse genevoise, 13/10/2014

*******************************************************************

Action décentralisée contre un poste de police

En marge des festivités de ce samedi, le poste de police municipale de la rue du Stand a été repassé à la peinture noire. Cette action anonyme fait visiblement suite à la manifestation “Dance Against Police” qui a eu lieu en ce samedi 4 octobre.

10436695_772417019466755_2835838102720444622_n 10665164_772417542800036_9204179720639004781_n

Paru sur RAGE, 07/10/2014

[Genève, Suisse] Dance Against Police – Samedi 4 octobre 2014

affiche1_web

Ils voulaient un défilé formidable

ils seront fort minables

Le 4 octobre, le canton de Genève prévoit un défilé historique pour « fêter » les 200 ans de la police genevoise. Quelques 500 participants dont 200 policiers suisses et français traverseront le centre-ville en costume d’époque. Ne les laissons pas parader sans marquer une opposition claire à cette propagande immonde.

Propagande

Comme c’est souvent le cas lors de ce genre d’événements, les autorités instrumentalisent l’histoire à des fins idéologiques pour justifier l’actuelle politique. Une politique du tout répressif, dont les conséquences sont dramatiques pour ceux qui les subissent. La prison de Champ-Dollon est remplie à presque 300% et compte déjà deux « suicides » de détenus cette année. Des cellules familiales pour sans-papiers vont y être aménagées. Les violences policières sont monnaie courante, causant parfois la mort comme en octobre dernier à Meyrin. On peut difficilement parler de bavures vu leur fréquence et l’absence de condamnation de la part du ministère public, des médias et de la classe politique.

République policière

En 2014, le budget annuel du département de la sécurité a augmenté d’un tiers alors que les investissements dans presque tous les autres domaines ont diminué. Le MCG, deuxième parti du canton, est un véritable parti de flics, 1/3 de ses élus sont ou étaient de la profession. Pas étonnant que des budgets énormes soient votés par le parlement. La gauche, quant à elle, ne trouve pas d’autre moyen de grappiller des voix que de calquer son discours sécuritaire sur celui de la droite.

Réaction

Nous savons que ce spectacle n’amuse pas tout le monde : ceux qui ont souffert de l’enfermement, celles qui ont pris des coups, ceux qui ont subi le racisme des policiers ou simplement celles à qui une démonstration de force de l’état répressif n’inspire rien de bon.

Pour ne pas assister passifs à ce défilé, nous appelons celles et ceux que ce spectacle dégoute à rejoindre une parade festive. Soyons plus nombreuses qu’eux et démontrons que même s’ils sont nombreux au parlement la rue ne leur appartient pas.

Parade Festive contre le défilé

du bicentenaire de la police 4.10.14 Genève

13h30 Plaine de plainpalais Genève

dman

L’appel en allemand, anglais, italien sur le site Dance Against Police

[Angleterre] Véhicules de police incendiés à Bristol et Brighton (2 et 3 septembre 2014)

Deux attaques visent la police

Bristol: Arrestation après l’incendie criminel présumé au poste de police Keynsham (3 septembre)

policeburnsUn homme a été arrêté après que deux véhicules de police aient été endommagés par un incendie au poste de police de Keynsham.

Les véhicules de force Avon et Somerset - un fourgonnette de caméra de sécurité et un minibus pour renforts - ont été endommagés par le feu dans les premières heures de la matinée de ce mercredi 3/9.

Un officier de police a découvert le petit feu dans la cour sur le site de Bath Hill à environ 03h20 et a appelé Avon Fire et Rescue Service.

Personne n’a dû être évacué de la station de police à cause de l’incendie.

Un homme, qui était dans le secteur au moment de l’attaque, a été arrêté et est interrogé ce soir.

_________________________________________________________________________

Brighton: voiture de police incendiée lors d’un double incendie criminel rue de l’église (2 septembre)

Les policiers enquêtent sur un incendie criminel qui a embrasé un de leurs véhicules.

La voiture de police semble avoir été volontairement incendiée une demi-heure après l’incendie dans la même rue d’une poubelle contenant du papier et du recyclage.

Les deux incendies se sont produits dans la rue de l’église à Brighton, dans les premières heures du 2 septembre.

La voiture était garée et sans surveillance à l’angle de la Tichborne street à Brighton, à environ 50 mètres seulement du feu de poubelle, qui était à l’extérieur du Mash Tun à l’angle de la nouvelle route.

Une équipe de pompiers de Preston circus est arrivé pour s’attaquer à la première flamme à environ 02h30, avant de retourner à leur poste.

À peine dix minutes plus tard, ils ont de nouveau été appelés pour éteindre la voiture de police en utilisant des extincteurs à mousse et des tuyaux.

La moitié arrière de la voiture de police a été détruite.

Pas un pas en arrière, incendions les flics !

sources: nos ennemis continus du Bristol Post & médias locaux de Brighton. via inthebellyofthebeast.noblogs.org

[Ferguson, USA] Guerre à l’Etat policier et actions de solidarité avec les émeutiers (14 au 18 août 2014)

  • 19 août 2014:

Dans un premier temps, les flics via les médias avaient annoncé 31 arrestations la veille. Mais nbcnews a annoncé plus tard dans la journée que 78 personnes avaient été arrêtées au petit matin pour refus de dispersion principalement.

Dans l’après-midi, on apprend qu’à Saint-Louis dans le secteur de Sixth Ward (à quelques kilomètre de Ferguson) un jeune noir de 23 ans a été exécuté par les flics suite à une tentative de braquage au couteau dans une épicerie: comme à chaque fois, les porcs ont dégainé leurs armes sur une personne qui voulait bouffer et boire (accusé d’avoir volé des gâteaux et des boissons énergisantes). Un rassemblement s’est immédiatement formé sur le lieu du meurtre (une vidéo est visible ici). 150 personnes se sont de nouveau retrouvées en scandant le slogan « mains en l’air, ne tirez pas » en début de soirée au milieu d’escadrons de police déployés en masse.

Concernant la situation à Ferguson, la foule s’est rassemblée plus tôt et a été moins nombreuse mais la police faisait toujours tourner un hélico au-dessus de la ville. Même si ça n’a pas été une soirée cocktails ni de tirs d’armes à feu, la fin de manif n’a pas été si apaisée que ce que les croyants voulaient montrer en terminant la déambulation à genoux et par une prière vers minuit. Suite à la dispersion annoncée par les organisateurs et d’un homme de loi (l’avocat Jerryl T. Christmas), d’autres manifestant-es n’ont pas obéit à leurs ordres: des flics ont été attaqués avec des bouteilles et des sachets d’urine par « quelques agitateurs criminels » (selon les termes du chef de police highway patrol Ron Johnson), qui ont répliqué par des lacrymo. Johnson a d’ailleurs ajouté que vers 20h30, un automobiliste est passé devant le poste de commandement de police en menaçant les keufs avec des armes de poing, avant d’être arrêté.

Malgré cette soirée plutôt pacifiée, il y a eu un grand nombre d’arrestations (47 personnes entre les mains de l’Etat). On se souvient que la nuit du 14 au 15 août avait été calme avant que la rage émeutière ne s’exprime de nouveau dans les rues de Ferguson.

D’autres mises à jour à venir…

Rappel: les premières émeutes nocturnes suite au meurtre  policier

  • 18 août 2014:

La garde nationale remplace le couvre-feu.

départ de feu devant un restaurant

départ de feu devant un restaurant

Les flics ont beau faire des appels aux manifestants pacifistes afin qu’ils déambulent la journée (ce qui signifierait faciliter la répression de l’Etat), tenter de marginaliser les révoltés du reste des cortèges, bénéficier de ces officines citoyennes et garantes de la paix sociale… le feu de la rébellion s’attise à Ferguson. Cette nuit du 18 août, la paix violente a été rompue par des pluies de cocktails molotov et de projectiles improvisés en direction des agents de la répression. Après avoir donné l’ordre de dispersion sur les coups de 23h, les flics ont bombardé la foule de lacrymo et de grenades assourdissantes à proximité d’un magasin QuickTrip pillé et incendié. Un groupe de citoyens a tenté de s’interposer entre les émeutiers et les rangées de casqués surarmés. Durant cette nuit-là, deux bâtiments ont flambé, dont celui d’une entreprise (inconnue car les médias us suivent les directives de la police locale, qui a demandé à la presse de ne plus relayer les attaques de ces dernières nuits; le montant des dégâts s’avère élevé mais dissimulé depuis le début de ces émeutes, en comptant les destructions de mobilier urbain, les pillages et incendies de magasins, de restaurants…). La justice américaine compte dès ce mercredi 20 août convoquer des manifestants à témoigner (et donc chercher d’éventuelles balances) devant le grand jury. A 2h du matin ce mardi, 31 personnes ont été arrêtées, deux personnes gravement blessés par balles.

fergus18a fergus18b fergus18c

fergus18d fergus18g fergus18h fergus18i

_____________________________________________________________________

  • 17 août  2014:

fergus17bDans la soirée, les manifestant-es n’ont pas attendu le couvre-feu de minuit pour s’affronter aux forces policières. Des pierres, bouteilles et cocktails molotov ont été balancés sur les flics, rompant la paix voulue et imposée par une partie du cortège qui défilent les mains en l’air en criant « ne tirez pas » devant les troupes d’uniformes surarmées. Les flics disent avoir été visés par des armes à feu. Du mobilier urbain a été détruit, des barricades montées à travers les rues, tandis que des employés et clients d’un macdonalds ont du se réfugier dans une salle du restaurant suite à des attaques destructrices venant de l’extérieur. Un peu plutôt dans la soirée, les barrages de flics ont également été canardés de divers projectiles alors qu’environ 400 personnes ont tenté « d’attaquer » le poste de commandement de police. Suite à cette nouvelle nuit enragée, les autorités du missouri ont annoncé ce lundi 18/08 faire appel à la garde nationale pour tenter de mater la révolte. Au moins 4 personnes ont été arrêtées, plusieurs blessées suite aux affrontements.

fergus17d fergus17e fergus17f fergus17g

______________________________________________________________________

  • 16 Août 2014:

Des groupes de citoyens du quartier se sont activés pour nettoyer toutes traces de révolte et de pillages de la veille, aidant à nettoyer les commerces de ceux qui les volent au quotidien. Le gouverneur de Missouri Nixon a décrété d’urgence un couvre-feu de minuit à cinq heures du matin à Ferguson par crainte de pillages et d’affrontements. Plus de 200 personnes ont bravé l’interdiction de manifester. De nombreux flics étaient stationnés devant les commerces et entreprises de la ville (en plus de milices de commerçants armées), ce qui a dissuadé la foule d’avoir recours au libre-service. Mais la conflictualité s’est exprimée de façon déterminée par des jets de pierres et de bouteilles sur les forces de l’ordre immédiatement après la dispersion policière. En plus des flics, les insurgés ont du faire face aux associations diverses de la pacification sociale (religieux et fascistes de tous bords, dont le nouveau parti des blacks panthers* et leur ancien chef, Malik Shabazz, aux côtés de Nation of Islam) appelant à la dispersion et de maintenir l’ordre aux côtés de la police.

La soirée s’est terminée par 7 arrestations, une personne gravement blessée par balles et transportée à l’hôpital, et une patrouille de police prise pour cible par des tirs.

Les citoyens à l'oeuvre du nettoyage

Les citoyens à l’oeuvre du nettoyage

une milice du capital parmi d'autres

une milice du capital parmi d’autres

FergusonWE2

Agenouilles-toi devant le pouvoir

Agenouilles-toi devant le pouvoir

le flic meurtrier s'appelle darren wilson

le flic meurtrier s’appelle darren wilson

__________________________________________________________

  • 15 août 2014:

Après l’ambiance plus pacifiée de la veille et la nomination d’un flic noir par les autorités du Missouri censé ramener la paix dans le secteur, la manif de vendredi soir (15/08/2014) a donné un tout autre visage. Des attaques contre des entreprises et des commerces ont ponctué la nuit, avec des vitrines en morceaux, de magasins dépouillés et saccagés. Des petits groupes ont pillé plusieurs magasins (au moins trois selon la presse), non sans l’intervention citoyenniste d’une partie des manifestant-es, qui se sont placé-e-s en défenseur du capital en formant une chaîne autour d’un magasin pour empêcher l’expropriation collective (un des premiers pillé a d’ailleurs été celui qui a immédiatement appelé la police pour Mike Brown, suspecté d’avoir volé une boîte de cigares estimée à près de 48 dollars: les médias ont fait tourner les images de vidéosurveillance en boucle sur toutes les chaînes de télé. Des affrontements avec les flics ont suivi les pillages avec des pierres, bouteilles et cocktails molotov.

Masked individuals carry items out of a liquor store, during on-going demonstrations to protest against the shooting of Michael Brown, in Ferguson FergusonWE7 FergusonWE24 FergusonWE3 FergusonWE8

Repris de la presse US, 16/17/18 août 2014

Note:

*Ce nouveau parti qui se veut héritier du parti des Black Panthers, n’est qu’une récupération fasciste de ce qu’était anciennement ce parti (qui certes se réclamait d’un communisme autoritaire, mais qui n’a jamais perdu de vue la lutte des classes). Antisémite, raciste, homophobe, ce « nouveau pati des blacks panthers » a été fondé en 1989 à Dallas. Proche de « Nation of Islam » et de Louis Farrakhan (un fasciste afro-caribéen en lien étroit avec le KKK), c’est un modèle pour les Kemi Seba et autres racistes en France. Les membres fondateurs des Blacks Panthers, Newton et Bobby Seale, ont toujours critiqué cette récupération raciste. Bref, que les fascistes soit les chiens de garde de l’oppression et de la domination, comme l’est la police, n’est pas un fait nouveau.

_____________________________________________________________________________

Des actions de solidarité avec la révolte de Ferguson se sont tenues un peu partout aux Etats-Unis.

Bloomington: véhicules de police et de sécurité privée attaqués

La nuit dernière (20 au 21 août 2014, NdT), nous avons attaqué des voitures de police et des véhicules de sécurité privée. Six véhicules du poste du shérif adjoint ont eu leurs pneus crevés, leur aspect extérieur peint à la bombe de peinture, et leurs fenêtres couvertes de solution de gravure sur verre. Trois véhicules de police stationnés au poste de police de Bloomington et quatre véhicules de sécurité privée dispersés ont eu leurs pneus crevés.

Il ne fait aucun doute: la police est l’ennemi absolu. Partout, leur rôle est de défendre l’ordre social basé sur la misère et l’exploitation. Comme ceux qui sont exploités, et que ceux qui refusent d’accepter cette misère, nous n’avons qu’une seule option: attaquer la police en tout temps et de toutes les manières possibles. Il est facile. Aucune grande compétence technique ou méthode complexe ne sont nécessaires. Il suffit d’un peu de courage et de volonté de vivre.

Comme nous sommes assis et regardons la rébellion à Ferguson, il est facile de devenir pacifié par le spectacle médiatique. La distance - géographique et culturelle - peut nous amener à nous retirer à travers des rituels fatigués ou d’inactivité. La nuit dernière, nous avons choisi de rompre la paix sociale, comme un geste de solidarité envers les combattants de Ferguson, et comme une tentative de récupérer nos propres vies de l’Etat et de ses chiens.

Solidarité avec la révolte de Ferguson !
Force totale contre les flics !

Traduit d’anarchistnews, 21/08/2014

________________________________________________________________________

Action de solidarité à Tucson:

Des anarchistes ont suspendu deux banderoles sur un viaduc à Tucson, disant « de Tucson dans le Missouri: nique la police » et une autre en espagnol qui veut dire « Oui, nous pouvons vivre sans police ». Ils envoient leur solidarité avec les émeutiers de Ferguson.
Ils finissent le communiqué par « Ni prisons, ni frontières ni flics – Oui aux émeutes »

winner1 winner2

Le communiqué en entier ici

_______________________________________________________________________________

[Chapel Hill, USA] Les assassins en uniforme perdent trois véhicules en solidarité – 14 août 2014

Dans les premières heures du 14 août, trois véhicules de police de type ‘Cruizer’ ont été défoncés au commissariat central de police à Chapel Hill, en Caroline du nord. Un message a aussi été peint sur une des voitures, disant « Pour Luke ».

Ceci a été fait comme petit geste de solidarité avec Luke O’Donovan* d’Atlanta (Géorgie), qui a été condamné à deux ans de prison pour s’être défendu face à cinq agresseurs homophobes. Nous espérons que ceci lui apporte un sourire au visage.

Nous avons aussi effectué cet acte en solidarité avec les émeutiers et les pillards de Ferguson qui, face à la brutalité continue de la police raciste, ont inspiré le monde avec leur résistance courageuse contre les forces étatiques, le capital et la suprématie blanche.

A la fois en petits groupes et en quartiers entiers, c’est possible de résister.

Quelques anarchistes.

Traduit de l’anglais de anarchistnews

*Tôt le 1er janvier 2013, Luke a été agressé par un groupe d’individus par rapport à ses orientations sexuelles. Lors de cette agression homophobe, il a riposté à coups de couteaux et blessé 5 d’entre eux. Récemment condamné à 2 ans de prison ferme et 8 ans de mise à l’épreuve, il sera d’abord incarcéré à la prison du comté de Fulton à Atlanta, puis dans d’autres prisons de Géorgie. Toutes les infos du comité de soutien à Luke sont à voir ici

____________________________________________________________________

Affiche vue dans les rues d’Athènes, plus précisément dans le quartier d’Exarchia:

FerguSolidarity2

[Seattle, USA] Contributions anarchistes à des manifs anti-police

Lundi 30 juin 2014 dans l’après-midi à Seattle, un habitant âgé de 23 ans, Oscar Perez-Giron, a été abattu par les flics à la station de light rail* de SODO. Il s’est défendu physiquement face aux porcs (contrôleurs et flics) qui sont intervenus car il n’avait pas de ticket de transport (2,50 dollars est le prix à payer..). Les flics ont prétexté qu’il avait tiré avec une arme à feu, ce qu’un témoin de la scène a démenti formellement.

En réponse le lendemain soir, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées devant le Central Community College et ont déambulé à travers le centre-ville pour dénoncer un énième meurtre policier**. Les manifestant-es sont ensuite rentré-es groupé-es sans payer dans une rame aux cris de « Nous n’avons pas payé, vous allez devoir nous tirer dessus ». Après s’être recueilli-es dans le silence (sic) sur le lieu du meurtre, le cortège a envahi une autre rame de transport un nouvelle fois sans passer par les portiques.

Dimanche 6 juillet, 75 personnes se sont de nouveau rassemblées dans la ville pour rappeler à tou-te-s que les flics sont nos ennemis (du moins les plus visibles, NdT), particulièrement quand t’es pauvre et basané-e. Des tracts et affiches anti-police ont été distribués et collées, tandis que des slogans contre la gentrification ont été bombés à a peinture sur les murs et trains de la station SODO. Sur les coups de 18h00, au milieu de slogans scandés et de distribution de tracts à quelques passagers assis dans les rames, de tags ont recouvert les fenêtres et des caméras de surveillance ont été obstruées par de la peinture. La majorité de passagers semblaient passifs, désintéressés et agacés par toute cette agitation.

Le lendemain, des anarchistes ont suspendu une banderole sur un pont de Seattle ( I-90) afin de mettre en évidence le travail de la police de ces derniers temps dans l’état de Washington.

La banderole disait « 3 meurtres en 3 jours – Nique les porcs ! »

Le vendredi 18 juillet à Seattle, un distributeur de tickets d’une station est saboté en réponse à ce récent meurtre mais aussi en solidarité pour tou-te-s les anarchistes qui restent silencieu-x-ses devant la justice américaine (le grand jury).

Note de traduction:

*dit « métro léger »: ça correspond à un moyen de transport qui se situe entre le métro et le tramway, et donc à une partie intégrante du processus de gentrification des grandes villes aux Etats-Unis et dans le monde entier. Un moyen pour aseptiser les quartiers jadis populaires, et de dégager toujours plus loin des épicentres urbains les pauvres et indésirables de l’économie.

**Les médias ont rapporté le meurtre d’Eric Garner, âgé de 43 ans et originaire du secteur de Staten Island de New-York, qui est mort asphyxié lors d’une interpellation le 17 juillet dernier.

[Santiago, Chili] Le comissariat de Lo Prado à l’explosif – 11 juillet 2014

LoPradoComicoA l’aube du 11 juillet 2014, des inconnu-es ont installé un engin explosif devant un des nombreux repaires policiers qui se trouvent en ville.

Cette fois, c’est le commissariat 44 de Lo Prado, avenue San Pablo (à l’ouest de Santiago) qui a fait l’objet d’un attentat: la porte en métal de ce lieu de torture a été dégradée par l’explosion, tout comme plusieurs vitres et une partie du mur à proximité.

Des escadrons de police du LABOCAR et du GOPE se sont précipités sur les lieux afin de trouver des indices et une quelconque revendication de l’action (en vain).

Outre l’objectif des artificiers qui visaient la face la plus visible de l’autorité, l’explosion a aussi fait quelques dégâts sur une école située juste à côté.

Feu et explosions contre toute autorité !

Reformulé de leur presse via instincto salvaje

[Heidelberg, Allemagne] Le club d’entraînement des flics attaqué – 1er juin 2014

L’inauguration de la BCE c’est pour bientôt et les flics se préparent certainement assidûment afin de pouvoir contrer la résistance. Nous avons utilisé le long week-end pour  saboter leur logistique; ici, nous avons choisi le club de sport de la police à Heidelberg-Neunheimer Feld comme cible et l’avons massivement attaqué avec des pierres – et donc une pause de quelques semaines pour les agents de l’Etat et ceux qui ont le monopole de la violence.

En ce sens, sabotage des organes de répression et attaques des enseignes du capital jusqu’à l’automne !
BCE va te faire foutre – ACAB – Solidarité avec les luttes de classe en Europe du Sud et ailleurs !

Traduit de l’allemand de linksunten, 1er juin 2014 à 20h27

[Vincennes] Saccage incendiaire au centre de rétention – Soirée du 14 avril 2014

[Vincennes] Tension et feu de matelas

15 avril 2014. On apprend par la presse qu’hier soir suite à des tensions deux matelas ont été allumés. Les pompiers sont intervenus et d’après les flics tout serait rentré dans l’ordre.

Mise à jour 18h

D’après les informations données par une personne enfermée dans le cra 1 de Vincennes, vers 1h du matin les retenus ont entassé les matelas et les draps dans une chambre et y ont mis le feu après que l’un d’entre eux ait été tabassée par plusieurs flics. La protestation a rapidement été contenue par les pompiers et 49 flics de la police nationale arrivés en renfort.  Depuis tout le monde dort par terre faute de matelas, deux chambres sont endommagées, et les flics de renfort sont toujours sur place. Quant au retenu tabassé, il est blessé et n’a pas toujours pas été emmené à l’hôpital.

Repris de sans papiers ni frontières, 15 avril 2014