Archives du mot-clé action de solidarité

[Mexico] Attaque solidaire avec Mario, Carlos, Fernando and Abraham – 12 octobre 2014

Un geste de solidarité

Dans la nuit du 12 octobre, nous avons saboté deux établissements bancaires avec des pierres, des frondes et des cocktails molotov dans le secteur d’Iztapalapa à Mexico.

La solidarité révolutionnaire, c’est aussi la manière dont nous montrons notre soutien aux compagnons emprisonnés en grève de la faim depuis le 1er octobre [jusqu’au 17, NdT] en attaquant les responsables de cette vie quotidienne misérable. C’est notre réponse au harcèlement envers les compagnons par des gardes, les médecins et le personnel des établissements pénitentiaires. Voilà pourquoi c’est une cible facilement identifiable et en rapport avec la domination.

La perspective anarchiste insurrectionnelle va au-delà du fétichisme du feu et des armes. Notre approche de l’anarchie est une lutte qui n’a aucun intérêt à être un spectacle télévisé, ni d’un besoin « d‘auto-promotion » en raison du manque de promotion de l’Etat. Donc c’est une communication simple et directe qui correspond à l’exigence du moment par rapport aux compagnons en grève; un moyen simple et facilement reproductible.

Le point de vue anarchiste insurrectionnelle est une méthode souvent adapté à la généralisation des conflits individuels et sociaux qui subvertissent la normalité. Ouvrons les possibilités d’une vraie révolution pour l’insurrection comme de nombreuses autres formes (dans leur intégralité). Une méthode anarchiste pour un changement radical et profond.

Sans médiation ni dialogue avec l’Etat et le Capital !

Par la lutte contre le pouvoir quel qu’il soit, y compris le soi-disant pouvoir populaire qui nous est vendu comme de l’autonomie !

Traduit de l’espagnol de contrainfo, 18 octobre 2014

[Mexique] Amélie et Fallon (5E3) se solidarisent avec les quatre anarchistes en grève de la faim

10712704_614127878696619_2907394898610378775_nVendredi dernier dans la nuit, un énorme graffiti est apparu sur le mur de la salle à manger du dortoir C de la prison de San Marta dans laquelle nous sommes séquestrées. Le graffiti exprime notre solidarité avec les compagnons anarchistes Abraham, Fernando, Mario et Carlos en grève de la faim indéfinie. Depuis ce vendredi, nos camarades prisonnières ne cessent de commenter l’œuvre bien visible.

Ça change des « je t’aime » peints habituellement dans les couloirs de la prison ! Il y a un caractère de confrontation, en rupture avec la passivité quotidienne.

L’objectif a été atteint ! C’est une manière de lancer le débat et ainsi créer des espaces de réflexion à l’intérieur de la prison. C’est une des façons que nous avons ici à l’intérieur pour attaquer la paix sociale et la pacification. Dans notre perspective, il y a de nombreuses manières de lutter et de prendre une position de refus de l’autorité.

L’intention n’est pas de réclamer l’innocence de qui que ce soit, mais bien de générer des contextes de conflit et de rupture avec l’ordre établi. De plus, nous savons que l’initiative des compagnons en grève de la faim a été médiatisée dans le contexte du 2 octobre dans les moyens de communication de masse, mais nous savons que ce n’est pas l’intention des compagnons, car nous refusons d’utiliser les réseaux des médias de masse, encore moins pour y exposer un discours d’innocence.

En solidarité avec les compas en grève de la faim !
Ni coupables, ni innocents

Prison pour femmes de Santa Marta

1972273_614128228696584_6860853621912053567_n 10712704_614127878696619_2907394898610378775_n

[Traduit de l’espagnol par non-fides de Instinto Salvaje, 9 oct. 2014]

P.-S.

Amélie et Fallon, avec Carlos, ont été arrêtées le 5 janvier 2014 au Mexique
Pour plus d’informations, d’autres articles ici

 

[Bâle, Suisse] Action de solidarité avec les réfugiés en lutte à Berlin et partout – 7 octobre 2014

FurEinWeltOhneGrenzenUndKnasteTôt mardi matin (07.10), une voiture de la police fédérale allemande a été incendiée à la gare Badoise* à Bâle. La voiture a été entièrement endommagée. Action en solidarité avec les réfugiés en lutte à Berlin et partout !

Là-bas comme ici en Suisse, des personnes sont relégués à des problèmes pour lesquels il est de rechercher une solution. Les solutions des flics et des autorités, ainsi que des flics comme de leurs valets, signifie toujours l’enfermement dans des camps, la répression et souvent l’expulsion vers leur pays d’origine ou des pays soi-disant sûrs.

Les luttes des migrants, qui s’opposent de manière auto-organisée contre cette oppression systématique, nous encouragent et nous montrent en même temps la nécessité de saboter ce mécanisme de répression avec nos propres contributions.

Cette action est aussi une réponse à la prochaine opération de police européenne « Mos maiorum » (du 13 au 26.10), qui va tenter avec 18.000 policiers en coopération avec Frontex, de contrôler et darrêter beaucoup de personnes sans carte de séjour.

Solidarité active avec tous les migrants en lutte à Berlin et partout !

Traduit de l’allemand de ch.indymedia.org/de, 08.10.2014 00h30

Note de traduction:

* en allemand « Badischer Bahnhof »; située au nord-est de Bâle en direction de l’Allemagne, exploitée par la Deutsch Bahn.

[Mexico] Solidarité explosive avec les prisonniers anarchistes

Mexico: solidarité explosive avec les prisonniers anarchistes

Dans le cadre des activités de solidarité avec les prisonniers, nous avons décidé d’attaquer ceux qui ont collaboré à la détention de plusieurs de nos camarades. Le travail d’espionnage menées par les organes de sécurité de l’université en collaboration avec le système judiciaire mexicain est trop connue.

En ce qui concerne les événements qui se sont produits dans la cité universitaire [campus principal de l’UNAM] le 30 Septembre 2014, nous voulons juste dire que nous n’allons pas arrêter de prendre les rues pour propager l’action anti-autoritaire jusqu’à ce que nos compagnons sortent à nouveau dans la rue et que nous détruisons cette société d’exploitation dans son intégralité.

Liberté pour les prisonniers anarchistes ! Liberté maintenant !

Mario González, Abraham Cortés, Fernando Bárcenas, Carlos López [en grève de la faim depuis le 1er Octobre], Amélie Pelletier, Fallon Poisson

Si vos lois limitent notre liberté, nos actions limiteront vos vies !

explosion explosion2

Traduit de contrainfo, 2 octobre 2014

[Berne, Suisse] Le poste de police de Neufeld attaqué – 29 août 2014

Aujourd’hui, nous avons mené une attaque de peinture sur le poste de police de Neufeld à Berne.
La raison pour laquelle nous avons fait cela est clair car nous détestons l’oppression et la répression.
Encore et toujours, le pouvoir de l’État montre son aspect le plus laid:

- Malmö: des antifascistes se font écraser par la police à cheval lors d’une manif et sont gravement blessés.

- Ferguson: des flics racistes tirent sur un jeune 18 ans et un peu plus tard dans les environs sur un afro-américain de 23 ans.

- Zurich: la police expulse la zone occupée de Labitzke, les occupant-e-s et solidaires sont arrêté-es et lourdement puni-es.
En prison préventive  à Zurich, des personnes sont sans cesse conduites vers la mort.

- Partout et toujours​​:

Expulsions, blessures, emprisonnement, médicaments forcées, harcèlements, contrôles racistes et agressions, insultes sexistes, jeux de pouvoir pervers et utilisation d’armes

Peu importe où: la police protège les dominants et leurs conditions. C’est pourquoi elle doit être attaquée partout !

Combattons la police !

93177

Traduit de ch.indymedia.org/de, 29/08/2014 à 17h40

[Würzburg, Allemagne] Contre les frontières et les expulsions !

En cette nuit aujourd’hui (22 au 23 août 2014, NdT), nous nous sommes rendus au centre d’hébergement pour demandeurs d’asile (officiellement: « centre de rapatriement central ») à Würzburg, séparé, entre autres, par une clôture de barbelés sécurisés à un endroit et avons donc réussi à faire un grand trou à travers. En plus de cela nous avons apporté des panneaux avec des slogans tels que « Ni frontière, Ni nation – Stop aux expulsions » et « surmontons les frontières« .

Avec cette action, nous voulons exprimer notre solidarité avec tous les réfugiés du monde entier, et de faire comprendre aux autorités allemandes qu’en tout temps elles devront s’attendre à une réaction adéquate de notre part, si elles persévèrent dans leur politique dégueulasse et restrictive concernant les réfugiés.

Un trou dans une clôture si représentative est seulement un petit acte symbolique exprimant que des personnes se soucient que des frontières, lesquelles produisent et reproduisent les rapports de domination, soient omniprésentes dans nos vies. Ces frontières apparaissent sous la forme de Frontex, les contrôles de flics racistes socialement et spatialement distincts des camps de réfugiés, les expulsions, mais aussi sous la forme de surveillance, de prestation coercitive, le pouvoir et les relations de propriété injustes, ainsi que la sélection en vies utiles et inutiles.

Notre action est dirigée contre toutes ces conditions insupportables, qui cherchent à contrôler nos vies au quotidien.

Pour plus de trous dans les clôtures ! Jusqu’à ce qu’elles disparaissent complètement !

wurzburg1 wurzburg2

"Aucune personne est illégale" & "surmontons les frontières"

« Aucune personne est illégale » & « surmontons les frontières »

wurzburg4

Traduit de l’allemand de linksunten, 23/08/2014 à 05h34

[Ferguson, USA] Guerre à l’Etat policier et actions de solidarité avec les émeutiers (14 au 18 août 2014)

  • 19 août 2014:

Dans un premier temps, les flics via les médias avaient annoncé 31 arrestations la veille. Mais nbcnews a annoncé plus tard dans la journée que 78 personnes avaient été arrêtées au petit matin pour refus de dispersion principalement.

Dans l’après-midi, on apprend qu’à Saint-Louis dans le secteur de Sixth Ward (à quelques kilomètre de Ferguson) un jeune noir de 23 ans a été exécuté par les flics suite à une tentative de braquage au couteau dans une épicerie: comme à chaque fois, les porcs ont dégainé leurs armes sur une personne qui voulait bouffer et boire (accusé d’avoir volé des gâteaux et des boissons énergisantes). Un rassemblement s’est immédiatement formé sur le lieu du meurtre (une vidéo est visible ici). 150 personnes se sont de nouveau retrouvées en scandant le slogan « mains en l’air, ne tirez pas » en début de soirée au milieu d’escadrons de police déployés en masse.

Concernant la situation à Ferguson, la foule s’est rassemblée plus tôt et a été moins nombreuse mais la police faisait toujours tourner un hélico au-dessus de la ville. Même si ça n’a pas été une soirée cocktails ni de tirs d’armes à feu, la fin de manif n’a pas été si apaisée que ce que les croyants voulaient montrer en terminant la déambulation à genoux et par une prière vers minuit. Suite à la dispersion annoncée par les organisateurs et d’un homme de loi (l’avocat Jerryl T. Christmas), d’autres manifestant-es n’ont pas obéit à leurs ordres: des flics ont été attaqués avec des bouteilles et des sachets d’urine par « quelques agitateurs criminels » (selon les termes du chef de police highway patrol Ron Johnson), qui ont répliqué par des lacrymo. Johnson a d’ailleurs ajouté que vers 20h30, un automobiliste est passé devant le poste de commandement de police en menaçant les keufs avec des armes de poing, avant d’être arrêté.

Malgré cette soirée plutôt pacifiée, il y a eu un grand nombre d’arrestations (47 personnes entre les mains de l’Etat). On se souvient que la nuit du 14 au 15 août avait été calme avant que la rage émeutière ne s’exprime de nouveau dans les rues de Ferguson.

D’autres mises à jour à venir…

Rappel: les premières émeutes nocturnes suite au meurtre  policier

  • 18 août 2014:

La garde nationale remplace le couvre-feu.

départ de feu devant un restaurant

départ de feu devant un restaurant

Les flics ont beau faire des appels aux manifestants pacifistes afin qu’ils déambulent la journée (ce qui signifierait faciliter la répression de l’Etat), tenter de marginaliser les révoltés du reste des cortèges, bénéficier de ces officines citoyennes et garantes de la paix sociale… le feu de la rébellion s’attise à Ferguson. Cette nuit du 18 août, la paix violente a été rompue par des pluies de cocktails molotov et de projectiles improvisés en direction des agents de la répression. Après avoir donné l’ordre de dispersion sur les coups de 23h, les flics ont bombardé la foule de lacrymo et de grenades assourdissantes à proximité d’un magasin QuickTrip pillé et incendié. Un groupe de citoyens a tenté de s’interposer entre les émeutiers et les rangées de casqués surarmés. Durant cette nuit-là, deux bâtiments ont flambé, dont celui d’une entreprise (inconnue car les médias us suivent les directives de la police locale, qui a demandé à la presse de ne plus relayer les attaques de ces dernières nuits; le montant des dégâts s’avère élevé mais dissimulé depuis le début de ces émeutes, en comptant les destructions de mobilier urbain, les pillages et incendies de magasins, de restaurants…). La justice américaine compte dès ce mercredi 20 août convoquer des manifestants à témoigner (et donc chercher d’éventuelles balances) devant le grand jury. A 2h du matin ce mardi, 31 personnes ont été arrêtées, deux personnes gravement blessés par balles.

fergus18a fergus18b fergus18c

fergus18d fergus18g fergus18h fergus18i

_____________________________________________________________________

  • 17 août  2014:

fergus17bDans la soirée, les manifestant-es n’ont pas attendu le couvre-feu de minuit pour s’affronter aux forces policières. Des pierres, bouteilles et cocktails molotov ont été balancés sur les flics, rompant la paix voulue et imposée par une partie du cortège qui défilent les mains en l’air en criant « ne tirez pas » devant les troupes d’uniformes surarmées. Les flics disent avoir été visés par des armes à feu. Du mobilier urbain a été détruit, des barricades montées à travers les rues, tandis que des employés et clients d’un macdonalds ont du se réfugier dans une salle du restaurant suite à des attaques destructrices venant de l’extérieur. Un peu plutôt dans la soirée, les barrages de flics ont également été canardés de divers projectiles alors qu’environ 400 personnes ont tenté « d’attaquer » le poste de commandement de police. Suite à cette nouvelle nuit enragée, les autorités du missouri ont annoncé ce lundi 18/08 faire appel à la garde nationale pour tenter de mater la révolte. Au moins 4 personnes ont été arrêtées, plusieurs blessées suite aux affrontements.

fergus17d fergus17e fergus17f fergus17g

______________________________________________________________________

  • 16 Août 2014:

Des groupes de citoyens du quartier se sont activés pour nettoyer toutes traces de révolte et de pillages de la veille, aidant à nettoyer les commerces de ceux qui les volent au quotidien. Le gouverneur de Missouri Nixon a décrété d’urgence un couvre-feu de minuit à cinq heures du matin à Ferguson par crainte de pillages et d’affrontements. Plus de 200 personnes ont bravé l’interdiction de manifester. De nombreux flics étaient stationnés devant les commerces et entreprises de la ville (en plus de milices de commerçants armées), ce qui a dissuadé la foule d’avoir recours au libre-service. Mais la conflictualité s’est exprimée de façon déterminée par des jets de pierres et de bouteilles sur les forces de l’ordre immédiatement après la dispersion policière. En plus des flics, les insurgés ont du faire face aux associations diverses de la pacification sociale (religieux et fascistes de tous bords, dont le nouveau parti des blacks panthers* et leur ancien chef, Malik Shabazz, aux côtés de Nation of Islam) appelant à la dispersion et de maintenir l’ordre aux côtés de la police.

La soirée s’est terminée par 7 arrestations, une personne gravement blessée par balles et transportée à l’hôpital, et une patrouille de police prise pour cible par des tirs.

Les citoyens à l'oeuvre du nettoyage

Les citoyens à l’oeuvre du nettoyage

une milice du capital parmi d'autres

une milice du capital parmi d’autres

FergusonWE2

Agenouilles-toi devant le pouvoir

Agenouilles-toi devant le pouvoir

le flic meurtrier s'appelle darren wilson

le flic meurtrier s’appelle darren wilson

__________________________________________________________

  • 15 août 2014:

Après l’ambiance plus pacifiée de la veille et la nomination d’un flic noir par les autorités du Missouri censé ramener la paix dans le secteur, la manif de vendredi soir (15/08/2014) a donné un tout autre visage. Des attaques contre des entreprises et des commerces ont ponctué la nuit, avec des vitrines en morceaux, de magasins dépouillés et saccagés. Des petits groupes ont pillé plusieurs magasins (au moins trois selon la presse), non sans l’intervention citoyenniste d’une partie des manifestant-es, qui se sont placé-e-s en défenseur du capital en formant une chaîne autour d’un magasin pour empêcher l’expropriation collective (un des premiers pillé a d’ailleurs été celui qui a immédiatement appelé la police pour Mike Brown, suspecté d’avoir volé une boîte de cigares estimée à près de 48 dollars: les médias ont fait tourner les images de vidéosurveillance en boucle sur toutes les chaînes de télé. Des affrontements avec les flics ont suivi les pillages avec des pierres, bouteilles et cocktails molotov.

Masked individuals carry items out of a liquor store, during on-going demonstrations to protest against the shooting of Michael Brown, in Ferguson FergusonWE7 FergusonWE24 FergusonWE3 FergusonWE8

Repris de la presse US, 16/17/18 août 2014

Note:

*Ce nouveau parti qui se veut héritier du parti des Black Panthers, n’est qu’une récupération fasciste de ce qu’était anciennement ce parti (qui certes se réclamait d’un communisme autoritaire, mais qui n’a jamais perdu de vue la lutte des classes). Antisémite, raciste, homophobe, ce « nouveau pati des blacks panthers » a été fondé en 1989 à Dallas. Proche de « Nation of Islam » et de Louis Farrakhan (un fasciste afro-caribéen en lien étroit avec le KKK), c’est un modèle pour les Kemi Seba et autres racistes en France. Les membres fondateurs des Blacks Panthers, Newton et Bobby Seale, ont toujours critiqué cette récupération raciste. Bref, que les fascistes soit les chiens de garde de l’oppression et de la domination, comme l’est la police, n’est pas un fait nouveau.

_____________________________________________________________________________

Des actions de solidarité avec la révolte de Ferguson se sont tenues un peu partout aux Etats-Unis.

Bloomington: véhicules de police et de sécurité privée attaqués

La nuit dernière (20 au 21 août 2014, NdT), nous avons attaqué des voitures de police et des véhicules de sécurité privée. Six véhicules du poste du shérif adjoint ont eu leurs pneus crevés, leur aspect extérieur peint à la bombe de peinture, et leurs fenêtres couvertes de solution de gravure sur verre. Trois véhicules de police stationnés au poste de police de Bloomington et quatre véhicules de sécurité privée dispersés ont eu leurs pneus crevés.

Il ne fait aucun doute: la police est l’ennemi absolu. Partout, leur rôle est de défendre l’ordre social basé sur la misère et l’exploitation. Comme ceux qui sont exploités, et que ceux qui refusent d’accepter cette misère, nous n’avons qu’une seule option: attaquer la police en tout temps et de toutes les manières possibles. Il est facile. Aucune grande compétence technique ou méthode complexe ne sont nécessaires. Il suffit d’un peu de courage et de volonté de vivre.

Comme nous sommes assis et regardons la rébellion à Ferguson, il est facile de devenir pacifié par le spectacle médiatique. La distance - géographique et culturelle - peut nous amener à nous retirer à travers des rituels fatigués ou d’inactivité. La nuit dernière, nous avons choisi de rompre la paix sociale, comme un geste de solidarité envers les combattants de Ferguson, et comme une tentative de récupérer nos propres vies de l’Etat et de ses chiens.

Solidarité avec la révolte de Ferguson !
Force totale contre les flics !

Traduit d’anarchistnews, 21/08/2014

________________________________________________________________________

Action de solidarité à Tucson:

Des anarchistes ont suspendu deux banderoles sur un viaduc à Tucson, disant « de Tucson dans le Missouri: nique la police » et une autre en espagnol qui veut dire « Oui, nous pouvons vivre sans police ». Ils envoient leur solidarité avec les émeutiers de Ferguson.
Ils finissent le communiqué par « Ni prisons, ni frontières ni flics – Oui aux émeutes »

winner1 winner2

Le communiqué en entier ici

_______________________________________________________________________________

[Chapel Hill, USA] Les assassins en uniforme perdent trois véhicules en solidarité – 14 août 2014

Dans les premières heures du 14 août, trois véhicules de police de type ‘Cruizer’ ont été défoncés au commissariat central de police à Chapel Hill, en Caroline du nord. Un message a aussi été peint sur une des voitures, disant « Pour Luke ».

Ceci a été fait comme petit geste de solidarité avec Luke O’Donovan* d’Atlanta (Géorgie), qui a été condamné à deux ans de prison pour s’être défendu face à cinq agresseurs homophobes. Nous espérons que ceci lui apporte un sourire au visage.

Nous avons aussi effectué cet acte en solidarité avec les émeutiers et les pillards de Ferguson qui, face à la brutalité continue de la police raciste, ont inspiré le monde avec leur résistance courageuse contre les forces étatiques, le capital et la suprématie blanche.

A la fois en petits groupes et en quartiers entiers, c’est possible de résister.

Quelques anarchistes.

Traduit de l’anglais de anarchistnews

*Tôt le 1er janvier 2013, Luke a été agressé par un groupe d’individus par rapport à ses orientations sexuelles. Lors de cette agression homophobe, il a riposté à coups de couteaux et blessé 5 d’entre eux. Récemment condamné à 2 ans de prison ferme et 8 ans de mise à l’épreuve, il sera d’abord incarcéré à la prison du comté de Fulton à Atlanta, puis dans d’autres prisons de Géorgie. Toutes les infos du comité de soutien à Luke sont à voir ici

____________________________________________________________________

Affiche vue dans les rues d’Athènes, plus précisément dans le quartier d’Exarchia:

FerguSolidarity2

[Besançon] Slogans anarchistes et anti-FIFA sur la citadelle Vauban (14/15 juin 2014)

[Besançon] Action anarchiste en solidarité avec les révolté-es au Brésil et ailleurs

BesakNiklEtat16juinDes slogans anarchistes et solidaires avec les insurgé-es au Brésil ont été peints à la bombe en grosses lettres durant le week-end des 14 et 15 juin 2014.

Le 15 juin au matin, les touristes, bourgeois et promeneurs du dimanche se sont réveillés éblouis par quelques slogans anarchistes et tags contre la coupe du monde FIFA au Brésil sur les murs de la citadelle vauban et des rues alentours.

Les messages bilingues (en français et en anglais) disaient « Solidarité avec les insurgés au Brésil, Fifa Dégage, Fuck World Cup, Fuck Fifa, Contre l’Etat soyons sauvages (A), Ni classe ni Etat (A), Liberté pour les prisonniers anarchistes en Italie (A), La meilleure défense c’est l’attaque… »

Au parc Granvelle, des slogans contre les prisons et la gentrification («les prisons en feu , Fuck the gentrification») étaient clairement visibles en gros format au milieu des bars et brasseries friqués, ainsi que des lieux de consommation culturel pour bobos. A quelques pas de ce tag contre les prisons, un distributeur de la BNP était mis hors-service. Rappelons que cette banque s’est fait la sale réputation de financer et tirer profit de la répression et de l’enfermement, comme elle le fait actuellement en Belgique en collaborant à la construction de nouvelles prisons.

Ceci reste une action modeste par rapport aux offensives constantes de l’Etat et du capital sur celles et ceux qui luttent et résistent à travers le monde…

Rendons coups pour coups face aux attaques de la domination !

Source: indymedia Nantes, 18 juin 2014 à 11h13

[Genève] Le consulat italien attaqué à la peinture en solidarité – 5 juin 2014

Le Consulat Italien de Genève attaqué à la peinture

Après ceux de Lyon, Grenoble et Chambéry, voici le tour du Consulat Italien de Genève de se faire asperger de peinture en solidarité avec les NO TAV (le mouvement de protestation contre le projet de train à grande vitesse Lyon-Turin) emprisonéEs en Italie.

L’action effectué la nuit du 6 juin n’a toujours pas été revendiquée.

NO TAV! CLAUDIO, NICO, CHIARA, MATTIA LIBERE!

92488 NOTAVGenova NOTAVGenova2

Reformulé depuis leur presse (05/06/2014) par le RAGE

________________________________________________________________________

Les «NO TAV» s’attaquent au consulat italien de Genève

Des tags de protestation contre le projet de train à grande vitesse Lyon-Turin tapissent le bâtiment du quartier des Tranchées.

La nuit a été mouvementée pour le consulat général d’Italie, à la rue Charles-Galland, dans le quartier des Tranchées. Au réveil, des inscriptions figuraient sur sa façade : d’un côté, des inscriptions NO TAV – le mouvement de protestation contre le projet de train à grande vitesse Lyon-Turin – demandant la libération de militants. De l’autre, les murs et les fenêtres ont été abondamment aspergés à la peinture noire.

92486

Leur presse – TDG (Luca Di Stefano), 05/06/2014 à 10h31

[Suisse] McDo attaqué près de Bâle et manif sauvage au siège de la Fifa à Zürich

Dans la nuit du 12 au 13 juin, à Allschwil en banlieue de Bâle, un McDonalds a été attaqué avec des pierres. De plus, on pouvait lire « pas de coupe du monde – Liberté (A)« .

En plus d’innombrables raisons, McDonalds contribue en tant que sponsor à la coupe du monde de la FIFA au Brésil.

Traduit de l’allemand de ch.indymedia.org.de, 14 juin 2014

___________________________________________________________________________________________

Près de 150 personnes ont manifesté samedi 14 juin dans l’après-midi à Zürich jusqu’au siège de la Fifa contre la coupe du monde au Brésil et en solidarité avec les révoltés, avec pour slogan « Nous aimons le football- Nous haïssons la FIFA ». Les enseignes et le mobilier ont été tagués. La plaque de la rue a été démontée. L’appel à se rassembler n’a pas été déclaré auprès des autorités. Il n’y a pas eu d’arrestations.

fifaZurich fifaZurich2

Reformulé depuis leur presse suisse allemande (+ une vidéo de la manif), 14/06/2014