Archives du mot-clé les prisons en feu les matons au milieu

[Valence] Contre la construction de la nouvelle prison

Contre toutes les prisons

Contre la construction de la nouvelle prison à Valence

centre-penitenciaire-un-chantier-sous-haute-surveillanceCourant 2015, une nouvelle prison est sensée ouvrir dans le quartier de Briffaut à Valence. Avec deux maisons d’arrêt et un quartier maison centrale, cette horreur enfermerait 456 personnes, presque 3 fois plus que la maison d’arrêt actuelle.

Si les anciennes prisons sont généralement surpeuplées, insalubres et immondes, être enfermé dans les établissements pénitentiaires modernes n’est pas mieux. De nombreux prisonniers ont raconté l’enfer de l’isolement, sensoriel et humain, et du contrôle permanent qui rend fou dans les nouvelles prisons.

Pour contrer la surpopulation, il ne faut pas construire de nouvelles prisons mais vider celles qui existent déjà.Aujourd’hui, de plus en plus de faits peuvent amener en prison, et les peines sont toujours plus longues.

Les aménagements de peine (contrôles judiciaires en tous genres, TIG, “soins” obligatoires, amendes et autres obligations durant des années ) dont on nous rabat les oreilles, ne sont que des peines supplémentaires qui s’ajoutent aux instruments de répression et de punition que la justice possède déjà. Tout ça pour enfermer et soumettre toujours plus, car la justice fonctionne avec le système de la carotte et du bâton.

Dehors aussi le monde ressemble à une prison. Caméras, flics et contrôleurs en tout genres (CAF, pole emploi, etc), veulent soumettre la majorité à la loi du fric : travaille, consomme.

L’enfermement est un business qui rapporte gros : 70 millions d’euros à SPIE batignolles pour la construction de la nouvelle prison à Valence. D’autres groupes comme GDF suez, Eiffage, Bouygues, Sodexo, font leur beurre en construisant des cages.

Il y a 1000 manières, et 1000 raisons de s’opposer à une autorité qui enferme. Régulièrement des prisonniers se révoltent. Dehors, les structures de l’enfermement peuvent aussi être attaquées.

Pour vivre libres, sans chef (ni petits ni grands…), sans flics et sans fric… contre toutes les cages et les enfermements.

Il existe aussi une mini expo mobile contre ce projet (voir la série d’affiches sur Le Laboratoire anarchiste)

Tract en format A5

Tract en format A5

[Brésil] Mutinerie à la prison de Cascavel (Parana) – 24 août 2014

motinbrasil05Dans la matinée du 24 août 2014, une violente émeute a éclaté dans la prison de Cascavel dans l’État de Paraná*. À l’heure du déjeuner les prisonniers ont commencé à se rebeller et à prendre le contrôle de la prison, en séquestrant les gardiens qu’ils trouvaient.

Les porte-parole du pouvoir ont souligné que dans la prison près de 1140 prisonniers entassés survivent et qu’après l’émeute, 60% de l’enceinte est sous contrôle des rebelles, tout en indiquant que 40% de l’infrastructure de la prison a été détruite par les émeutiers.

Les détenus s’en sont pris à 4 prisonniers, lesquels seraient plusieurs ex-flics accomplissant une condamnation. Après cette situation, le cercle répressif a rapidement coupé la lumière et l’eau de la prison.

Les détenus montent sur les toits exigeant une meilleure qualité et hygiène alimentaire, un assouplissement dans les régimes de visites, la fin des abus et des passages à tabac par les matons. Sur les toits, un drap a été observé avec les abréviations PCC, le « Premier Commando de la Capitale », une des organisations criminelles les plus grandes du Brésil. Loin de toute sympathie pour cette structure hiérarchique, nous sommes unis dans le besoin urgent de se rebeller en prison.

motinbrasil06

Traduit de publicacion refractario

*Ville située à l’extrême-ouest de Sao-Paulo, près de la frontière paraguayenne.

[Prison de Besançon] Des coups pleuvent sur trois matons (juillet/août 2014)

[On apprend mercredi 6 août via Fr3franche-comté, que l’été est chaud pour les matons de la maison d’arrêt de la Butte… ça fait quelques temps que des prisonniers se révoltent sporadiquement face aux conditions d’enfermement, aux humiliations quotidiennes… Comme toujours, la presse relaie l’AP, avec en fin d’article une pleurnicherie sur leur manque d’effectif dont ces deux organes du pouvoir sont coutumiers]

Besançon : trois surveillants pénitentiaires agressés

Le premier a reçu un coup de poing dans la mâchoire, le deuxième a eu le nez cassé. Hier encore un autre s’est fait agressé par une… cuillère. Rien de grave pour ce dernier, mais les agressions à répétition en disent longs sur la sécurité de ces agents.

Hier, mardi 5 août, un agent a fait les frais d’une agression avec une cuillère.  » Cet agent contrôlait la cour avant la promenade lorsqu’il était régulièrement appelé par un détenu. Il a alors rendu visite à l’homme pour savoir ce dont il avait besoin mais il s’est fait agressé par une cuillère, ça aurait pu être autre chose «  explique-t-on à lUFAP-UNSA Justice.

Lundi dernier, le 28 juillet, deux agressions, plus graves celles-ci, se sont déroulées dans la même maison d’arrêt. Un surveillant a reçu un coup de poing dans la mâchoire.

Le  » détenu-agresseur « , un homme d’une quarantaine d’années, a donc été amené en prévention au quartier disciplinaire. Mais sur le chemin, cet adepte des coups, agresse un deuxième surveillant, en lui donnant un coup de tête cette fois-ci au niveau du nez.

 » C’est récurrent, c’est notre quotidien. Quand ce ne sont pas les insultes, ce sont les agressions physiques. De nos jours, pas un seul surveillant ne peut dire qu’il ne se fait agressé chaque jour « .

A la prison de Besançon, 91 personnels pénitentiaires se relaient. Il en faudrait 10 de plus.

écrit par Vanessa Hirson et publié le 06/08/2014 à 16h02

[Valparaiso, Chili] Le ‘Centre d’Education et de Travail’ de la gendarmerie réduit en cendres (31 mai 2014)

Tôt dans la matinée du 31 mai 2014, un incendie a entièrement consumé les bâtiments de la gendarmerie destinés à l’incarcération de nuit au CET (Centre d’Education et de Travail) à Valparaiso situé au 281 Von Moltke.

Durant les jours qui ont suivi, plus de 70 personnes qui purgeaient une peine d’emprisonnement nocturne dans ces locaux ont dormi loin du contrôle des matons.

Traduit de l’espagnol de publicacion refractario

Appel international à la solidarité avec l’antifasciste Jock Palfreeman, incarcéré en Bulgarie

APPEL A LA SOLIDARITE AVEC L’ANTIFASCISTE JOCK PALFREEMAN, FAISANT FACE A LA REPRESSION DANS LES PRISONS BULGARES

7 juillet 2014

Ceci est un appel à la solidarité internationale avec l’antifasciste Jock Palfreeman.

jock_09Un maton l’a frappé (sans gravité selon ses dires) il y a quelques jours et hier [6 juillet 2014, NdT] le même gardien a frappé un vieil homme d’un autre pays. D’autres détenus du même pays l’ont défendu, puis 40 matons ont rappliqué et ont passé à tabac violemment 7 d’entre eux.

Notre camarade Jock Palfreeman a appelé les avocats pour les défendre et maintenant il est menacé de se faire frapper lui aussi. Le gardien lui a dit qu’il viendra le frapper tôt dans la matinée.

Jock Palfreeman est un jeune australien qui est venu visiter la Bulgarie en décembre 2007, et qui a été incarcéré dans les prisons bulgares depuis. Une nuit, à Sofia, Jock a vu deux jeunes garçons roms se faire agresser par un groupe de hooligans racistes. Il est intervenu et les racistes l’ont attaqué avec pour but de le tuer. Jock en légitime défense a grièvement blessé deux de ses agresseurs, dont un mortellement*. L’Etat bulgare et son système judiciaire ont décidé de protéger les racistes, leurs protecteurs, et Jock a été condamné à 20 ans de prison.

Exprimons la solidarité révolutionnaire avec notre propre créativité et imagination !

Pour la destruction de toutes les prisons, pour la libération de tous les prisonniers, pour la liberté totale.

« Il est seulement nécessaire de reconnaître notre propre lutte dans leur lutte et de prendre les mesures appropriées là où nous sommes. Pas de charité ou sens du devoir, mais pour nous-mêmes « .

Adresses de courrier, fax et e-mail de vos lettres de protestation à:

Krassimira Vocheva
Procureur général de Sofia
2, boulevard Vitosha
Sofia
BULGARIE
Tel: +359 28051500
Email via: http://prb.bg/main/bg/pages/infcenter

[NB: les champs du formulaire se traduisent par:

  • A:
  • Nom et Prénom:
  • Adresse complète:
  • Téléphone:
  • Votre e-mail:
  • Plainte ou question (10000 caractères):
  • Code:]

Borish Velchev
Procureur en chef de Sofia
2, boulevard Vitosha
Sofia
BULGARIE
Tel: +359 28051500
Email via: http://prb.bg/main/bg/pages/infcenter

Ministère des Affaires étrangères de la République de Bulgarie
Adresse: 2 Aleksander Zhendov Str
Sofia 1040
BULGARIE
Tel: +359 2 948 2999
http://www.mfa.bg/en/contact/ (prêt à l’envoi d’e-mail à partir de leur site, très utile)

Ambassade de la République de Bulgarie à Londres
186-188 Queen’s gate
Londres SW7 5HL
Tél.: (0044) (0) 207 584 9400, (0) 207 584 9433
Fax: (0044) (0) 207 584 4948
Email: information@bulgarianembassy.org.uk

Direction à la communication européenne, aux relations publique et à l’information
Directrice: Sofia Vladimirova
Tel: +359 2 971 1408 ou +359 2 971 3778 ou 359 2 948 2 218
Fax: +359 2 870 3041
Email: iprd@mfa.government.bg

La réception du ministère
Tel: +359 2 948 2018 ou +359 2 971 1054
(ouvert entre 09h30-12h00 et 14h00-16h00)

Ministère de la Justice
1, rue Slavanska
Sofia 1040
BULGARIE
Email: pr@justice.government.bg

Enfin, vous pouvez écrire à Jock, même si c’est seulement une carte postale «bonne chance». Les lettres et cartes postales aideront Jock à garder le mental et un sentiment positif. Tous les couriers seront reçus avec reconnaissance. Vous pouvez écrire à Jock à l’adresse suivante:

Jock Palfreeman
Prison centrale de Sofia,
21 Boulevard Général Stoletov,
Sofia 1309,
BULGARIE

Traduit de l’anglais d’ABC Brighton via 325

*Jock est en prison depuis fin décembre 2007 et a été condamné à 20 ans de prison ferme pour tentative d’assassinat et assassinat avec hooliganisme en janvier 2011. De nombreuse pièces du dossier n’ont jamais été examinées par les flics, comme des images de vidéosurveillance qui prouve le caractère d’autodéfense du camarade face au groupe de 16 fascistes alcoolisés. De plus, la police n’a jamais voulu prendre en compte les témoignages des gens qui ont assisté à la scène et confirmé la version des faits de Jock.

En France, il existe des relais du pouvoir bulgare à Marseille et à Paris:

  • Consulat honoraire de Bulgarie:

World Trade Center
2 rue Henri Barbusse
13001 MARSEILLE
Tél. 06 11 52 88 63

  • Ambassade de Bulgarie:

1, av. Rapp
75007 Paris
Tél. 01 45 51 85 90
-du consulat : 01 45 55 97 44 – 01 45 51 03 30
Fax: 01 45 51 75 25 ou 01 45 51 18 6

[Publication] Hors service n°45 – juillet 2014

hs45

Voir tous les articles du dernier numéro sur le site

[Pantin, 93] Un camion d’un constructeur de taule en feu

Dans la nuit du 23 au 24 juin, rue Auger à Pantin (93), un camion de Bouygues (constructeur notoire de taules) est parti en feu.

Un salut solidaire aux anarchistes emprisonné.e.s au Mexique: Carlos, Amélie et Fallon (et Mario et Felicity en cavale).

Les prisons en feu, leurs constructeurs au milieu !

indymedia nantes, 25 juin à 00h22

[Grèce] Grève des prisonniers et attaque d’une agence bancaire en solidarité à Volos (juin 2014)

Les prisons suivantes ont participé au mouvement national de grève des plateaux [contre la création de prisons de haute sécurité, voir ici] continue (liste non-exhaustive) : Korydallos, Kerkyras, Domokos, Patras, Larissa, Alikarnassou, Diavaton, Grevenon, Nafplio, Avlonas, Nygritas Serron, etc.

La participation totale atteint les 90 %.


A Volos, Grèce, attaque solidaire contre une banque :

Nous avons mené à l’aube du 6 juin une attaque contre la banque Alpha Bank à l’angle des rues Athinon et Larissis.

Nous avons choisi une telle action comme un moyen d’attaque contre les plans de l’état pour la création de prisons de type C d’une part et de l’autre comme signe de solidarité avec les personnes en lutte emprisonnées.

Si vous voulez des vitrines sans aucune ride, vous devrez vous enfermer derrière les volets de sécurité.

Nous accueillons avec joie chaque action qui brise l’inertie et vise à la déconstruction totale de l’existant.

Lutte polymorphe jusqu’à la destruction de chaque structure autoritaire.

Poudre noire et feu contre toutes les prisons.

Anarchistes

Repris de non-fides.fr

On peut aller lire le texte du comité de lutte des prisons traduit du grec par contrainfo

[Grèce] Sabotage de 66 distributeurs de billets dans 21 quartiers d’Athènes (1er mai 2014)

Nous vivons dans une époque où l’Etat est de plus en plus totalitaire, autoritaire et exploiteur. Il ne s’enveloppe plus sous le manteau de « l’Etat social » mais révèle plutôt son véritable visage : un instrument d’oppression et de domination, un représentant institutionnel du pouvoir bourgeois, un garant de l’esclavage salarié et de la prédominance de classe des patrons.

L’Etat s’attaque à n’importe quelle partie de la société qui continue à résister, ou une partie classée comme marginale ou « corps étrangers », avec persécutions, incarcérations, tortures, exécutions, travail forcé, interdictions de manifester, peur.

Cette attaque comprend le projet de réforme du code pénal récemment mis en place; un projet de loi qui vise à rendre les conditions de vie déjà déplorables en détention encore pire; un nouveau projet de loi qui créé une prison à l’intérieur de la prison, en réduisant les permissions, limitant communications et visites, promouvant et récompensant les balances parmi les détenus, infligeant des peines d’emprisonnement plus sévères et de nouvelles sanctions punitives, et imposant torture psychologique et physique.

Dans le même temps, à l’intérieur et à l’extérieur des prisons, des luttes ont lieu contre ce nouveau régime d’incarcération et contre les conditions spéciales de détention, de moments de négation et de lutte contre le monopole d’Etat du pouvoir.

Pour notre part, nous avons voulu relier ces luttes permanentes en solidarité avec les prisonniers, nous avons contribué à notre manière à la lutte polymorphe pour une recrudescence de la guerre sociale/de classe, en mettant hors service les DAB suivants dans les premières heures du 1er mai 2014 (par quartier):

  • Galatsi : 2 de la Banque Nationale de Grèce (rue Papaflessa), 1 de la Banque du Pirée (rue Tralleon), 1 d’Alpha Bank  rue Tralleon)
  • Gyzi : 1 de la Banque du Pirée (rue Valtinon), 1 d’Alpha Bank (place Gyzi)
  • Aghia Paraskevi : 1 de la Banque du Pirée (rue Ipirou)
  • Holargos : 1 de la Banque Nationale de Grèce (Avenue Mesogeion)
  • Ano Patissia : 1 de la Banque du Pirée (rue Patission)
  • Polygono : 1 de la Banque Nationale de Grèce (rue Mitropetrova)
  • Maroussi : 2 de la Banque Nationale de Grèce
  • Kypseli : 1 de l’Eurobank (rue Evelpidon), 2 de la Banque Nationale de Grèce (rue Kerkyras), 1 de la Banque du Pirée (rue Kerkyras)
  • Pangrati : 1 de la Banque Nationale de Grèce (place Varnava), 1 de la Banque du Pirée (rue Eratosthenous), 1 d’Alpha Bank (rue Eftichidou), 1 de la Banque du Pirée, 4 de la Geniki Bank (Avenue Ymittou)
  • Kaisariani : 1 de l’Alpha Bank (rue Ethnikis Antistaseos), 1 de la Banque du Pirée (rue Ethnikis Antistaseos), 1 de l’Eurobank (rue Ethnikis Antistaseos), 1 de la TT Hellenic Postbank (rue Ethnikis Antistaseos), 2 de la Banque Nationale de Grèce (rue Ethnikis Antistaseos), 1 de la Banque du Pirée (rue Nikiforidi)
  • Vyronas : 1 de l’Alpha Bank, 2 de la Banque Nationale de Grèce, 1 de la Banque du Pirée
  • Alimos : 3 de l’Alpha Bank, 2 de la Banque du Pirée
  • Ymittos : 1 de l’Alpha Bank et 1 de la TT Hellenic Postbank (place Ymittou)
  • Petralona : 1 de l’Alpha Bank, 1 de l’Eurobank  et 2 de la Banque du Pirée (rue Trion Ierarchon)
  • Nea Smyrni : 1 de l’Alpha Bank et 1 de la TT Hellenic Postbank (place Nea Smyrni)
  • Helliniko: 1 de l’Alpha Bank, 1 de l’Eurobank et 1 de la Banque du Pirée (rue Iasonidou)
  • Glyfada : 1 de l’Eurobank , 1 de la Banque Nationale de Grèce et 1 de la TT Hellenic Postbank (rue Gounari)
  • Dafni : 1 de l’Eurobank (rue Ethnarchou Makariou), 1 de l’Alpha Bank (rue Aghiou Dimitriou), 1 de l’Alpha Bank (Avenue Vouliagmenis), 1 de Eurobank (rue Eleftheriou Venizelou), 1 de la Banque du Pirée (station de M° Aghios Ioannis), 1 de la Banque Nationale de Grèce (station de M° Aghios Ioannis)
  • Aghios Dimitrios : 1 de la Geniki Bank, 1 de l’Alpha Bank, 1 de la Banque Nationale de Grèce
  • Faliro : 1 de l’Alpha Bank (rue Aghias Varvaras)
  • Neos Kosmos : 2 de la Banque Nationale de Grèce

Traduit de l’anglais de contrainfo (source)