Archives du mot-clé Olympia

[Olympia, USA] Attaque d’un concessionnaire Nissan en solidarité avec les prisonniers 5E3

Olympia, Washington: Attaque d’un concessionnaire Nissan en solidarité avec les prisonniers 5E3 faisant près de 100.000 $ de dégâts

banda5eDans les premières heures du vendredi 18 juillet, nous avons attaqué le concessionnaire Nissan dans une zone commerciale à Olympia en pulvérisant du liquide de frein sur les carosseries et en crevant les pneus de voitures neuves prêtes-à-être vendu*. Nous l’avons fait en solidarité avec Amélie, Carlos, et Fallon (plus connu-es comme les prisonniers 5E3.).

Ces trois personnes ont été arrêtées dans la ville de Mexico en janvier 2014 dans le cadre de l’attaque incendiaire d’un bâtiment et d’un concessionnaire de véhicules Nissan dans le centre de la ville. Que ces trois personnes soient innocentes ou coupables, nous savons qu’elles désirent un monde libre de toute domination, un monde où l’anarchie a un potentiel de s’épanouir et que nos ennemis sont contraints de faire face à des attaques constantes. Nous savons qu’Amélie, Carlos**, et Fallon sont des personnes courageuses qui seront en mesure de gérer tout ce que n’importe quel force étatique décide d’abattre sur eux. Nous sommes inspirés par leur courage, et leur enfermement nous fait uniquement souhaiter que continuent nos attaques contre les institutions de la domination, nous soutenant les uns les autres, d’un désir d’un monde sans prisons ni capital.

Nous avons attaqué ce concessionnaire pour faire savoir à nos compagnon-nes qu’il-elles ne sont pas seul-e-s, que malgré leur emprisonnement la lutte anarchiste continue. Nous espérons voir davantage d’actions de ce genre se produire.

Rappelez-vous; C’est facile d’attaquer !

Post-scriptum - Selon les Media Mainstream (lien ici) les vitres du concessionnaire ont également été brisées. Bien que nous le souhaitions, nous pourrions dire que nous prenons crédit de cela, mais nous sommes un peu perplexe sur la façon dont cette action a eu lieu, parce que tout ce que nous avons utilisé était du liquide de frein et des coûteaux. Peut-être le concessionnaire a eu l’espoir d’obtenir plus d’argent de l’assurance de cette situation? Comme nous le savons, tous les capitalistes sont des parasites. En effet, si un autre vandale est passé ce soir-là - chapeau bas !

Traduit d’anarchistnews

Note de traduction:

*la presse dominante parle de 23 voitures dégradées, avec un total de 100.000 dollars de dégâts

**Une lettre récente de Carlos « Chivo », un-e des trois incarcéré-es, a été publiée sur non-fides

[Olympia, USA] Contre les agents de la pacification sociale – Novembre 2013

Les ambassadeurs du centre-ville d’Olympia: du rouge-à-lèvres sur un porc

Les ambassadeurs du centre-ville d’Olympia sont un groupe dont l’objectif déclaré est de promouvoir un environnement sûr et accueillant dans le centre de l’Olympia pour tout le monde. Alors qu’en surface ça pourrait ressembler à une belle mission, si l’on creuse un peu plus, nous constatons que les ambassadeurs du centre-ville sont fondamentalement un ennemi de classe et représentent la police, la ville et l’Association du centre-ville d’Olympia, qui aimeraient rien de plus que disparaisse chaque personne pauvre et sans logement.

Qu’est-ce que cela signifie d’être sûr et accueillant pour tout le monde ? Les banalités sur la sécurité et le confort pour tous cachent la réalité d’une guerre sociale, où la sécurité et le confort ne sont possibles que pour ceux qui ont le pouvoir, le privilège, et de l’argent. D’un côté de ce conflit se trouvent les pauvres, les sans-logis, les opprimés, les exclus, les incontrôlables. De l’autre côté il ya les boutiques, les coopératives, les cafés, les policiers, les yuppies, la ville, la petite noblesse. Les intérêts de ces deux côtés sont fondamentalement en contradiction l’une avec l’autre. Peut-être que les ambassadeurs individuels croient vraiment qu’ils peuvent rendre un centre-ville sécuritaire pour les yuppies et les pauvres, les propriétaires d’entreprises et les gens sans-abri, mais c’est le mythe de la paix sociale.

Les ambassadeurs du centre-ville existent en tant que spécialistes de la médiation des conflits et l’apaisement. Il est dans l’intérêt du capitalisme et du développement de neutraliser les conflits. Il est plus facile de développer une zone s’il n’y a pas prolétaires enragés agissant contre leurs ennemis de classe, et pour le dire crûment, des combats de homebums* dans la rue effrayant les yuppies**. Se mettre dans le rôle spécialisé comme médiateur des conflits, en particulier sur la masse salariale de la ville, c’est de recréer le rôle de la police et de maintenir le mythe de la paix sociale. Et quand les ambassadeurs ne peuvent désamorcer un conflit verbalement, leur travail consiste à appeler la police.

Ce que les ambassadeurs font est connu comme un maintien de l’ordre soft. Bien qu’ils ne portent pas d’armes, ils ont mis un visage amical sur la ville et sont en mesure d’établir des liens et recueillir des renseignements sur ceux qui pourraient autrement se méfier de la ville et de la police. Qu’est-ce qu’ils les empêchent de partager des informations qu’ils recueillent sur les ​​incontrôlables et les ennemis du capitalisme avec la ville et la police ? Les ambassadeurs ouvrent le chemin à la police afin de mieux infiltrer et perturber leurs ennemis.

Crève les ambassadeurs du centre-ville !

Rendons le centre-ville dangereux et hostile pour les yuppies, le développement, les affaires et le capitalisme !

Traduit de l’anglais de puget sound anarchists, 27 novembre 2013

NdCNE:

* ce terme désigne de façon générale les indésirables, les sans-abri qui ne cherchent pas à s’intégrer au capitalisme

**les « yuppies » signifient les jeunes cadres qui s’installent dans les quartiers gentrifiés.

[USA] Manifs bruyantes contre les prisons lors du réveillon à Seattle, Olympia et New-York – Soirée du 31 décembre 2013

A… Résumé de la manif bruyante du réveillon à Seattle

PbreakAprès une longue période d’inactivité et l’obscurité, certains d’entre nous dans le Nord-ouest du Pacifique ont fini l’année 2013 avec un coup. Un appel – qui a été publié fin novembre pour une manifestation bruyante à la prison pour mineurs de la 12ème et Alder et des tracts ont été placardés partout dans Seattle et dans le centre-ville d’Olympia.

Des individus autonomes et des groupes affinitaires ont convergé à la prison vers 20h avant le départ d’une manif de racailles qui a tourné autour de la prison. Les tracts contenant le texte suivant ont été largement distribués:

« La ville de Seattle est actuellement en phase de planification d’un nouveau ‘Centre de justice des enfants et de la famille’ afin de remplacer la prison actuelle de la 12ème et Alder. Tandis que l’on propose cette nouvelle prison pour avoir moins de lits, ça intègre parfaitement avec les nouvelles méthodes de maintien de l’ordre souple et de contrôle diffus. Quand les alternatives à l’incarcération sont des bracelets à la cheville, qu’un officier et des services sociaux sont mandatés, la prison ne se réduit pas, mais élargit simplement ses frontières à l’extérieur des murs de prison. La prison devant nous devient rapidement la prison sociale qui nous entoure. Détruisons ce monde de domination au lieu de le déguiser par de nouveaux habits. »

La dynamique a rassemblé des gens en black bloc, une fanfare, et d’autres ont fait le plus de bruit possible. Après environ 30 minutes debout à un endroit et à faire du bruit, nous avons commencé à marcher autour de la prison. Les fumigènes et feux d’artifice ont explosé (sur cette note, les gens devraient être plus prudent aux tirs-amis à l’avenir!) Des bombes de peinture ont été jetées sur la prison et sur des voitures de police suivant la marche. Des graffitis ont été marqués dans la zone autour du bâtiment. Nous avons  fait le tour de la prison trois fois et nous avons passé un temps considérable dans la rue, tout le temps suivi par de nombreuses voitures de porcs, sirènes hurlantes. L’excitation dans la rue était palpable; la manif s’est transformée en conflit d’anarchistes incontrôlables à Seattle qui menaçait d’éclater depuis un certain temps.

Nous avons quitté le site de la prison pour manifester le long de la 12ème rue. A ce stade, les feux d’artifice ont été tirés directement sur les voitures de porcs comme l’ambiance s’est électrisée. Une banderole a été utilisée stratégiquement pour maintenir les véhicules en dehors de la manif. Des bennes à ordures, des boîtes à journaux, des poubelles, des panneaux de signalisation routière et d’autres objets ont été traînés dans la rue pour tenter de bloquer la fuite des porcs. Des pierres et des bombes de peinture ont été lancées sur les voitures marqués et non marqués SPD comme la manif s’est diluée.

Finalement, les flics ont attaqué la manifestation. Beaucoup de gens ont fui dans les rues latérales et dans l’Université de Seattle (malheureusement sur les chemins de nombreux porcs universitaires sur des vélos et des Segway!). Cinq personnes ont été arrêtées au total, mais tous ont été libérés, sauf un d’entre eux.

Le réveillon du Nouvel An a marqué une nouvelle forme de cohérence entre les anarchistes de différentes villes du Nord-Ouest américain. Comme la nouvelle année avance, nous entendons poursuivre sur cette lancée vers un réseau volontaire et informel des conflits anarchistes contre les prisons et la société qui les construit.

Traduit de anarchistnews.org, 6 janvier 2014 à 23h26

A New-York:

feuauxprisons270 personnes ont répondu à l’appel international à manifester bruyamment contre les prisons lors de la soirée du nouvel an. Cette année la manif s’est rendu à la Metropolitan Correctional Center de New-York, sont incarcérés le résistant au grand jury Jerry Koch et le hacker anarchiste Jeremy Hammond.

Des clignotements de lumière et des cris sortaient des cellules, tandis que les manifestant.es lançaient des chants antiflics et des slogans contre les prisons accompagnés de bruit de casseroles, de klaxons et de tambours en solidarité avec les prisonniers. Il y a également eu de la musique avec le « Rude Mechanical Orchestra », tandis que les militant.e.s de ‘Stop the Anarchist Witch-hunt (SAW)’ (« Stop à la chasse aux sorcières anarchiste ») servaient du chocolat chaud.

Sur les coups de 23h, un texte a été lu au haut-parleur pour les compagnon.ne.s à l’intérieur. Le voici:

NYE 2013 reportback graphic

A partir de NYC ABC, 5 janvier 2014

[Etats-Unis] Attaques contre la police à Olympia

Le poste de police de l’ouest d’Olympia attaqué (nuit du 24/12/2013)

Tôt ce matin, nous sommes montés sur le toit du poste de police d’Olympia et fracassé 8-10 caméras de surveillance. Ce sous-poste de police existait sans caméras depuis longtemps, et était un lieu de nombreuses attaques anarchistes. Quand nous avons vu qu’ils avaient enfin mis en place des caméras… nous avons décidé qu’elles devaient être démolies.

Nous avons fracassé 3-4 fenêtres comme nous sommes partis, et nous avons ri dans la nuit. Cet acte a été accompli en solidarité avec tous les prisonniers, avec tous ceux qui font face à la répression, pour les silencieux et ceux en cavale, et pour nous – afin de garder notre sang bouillant.

Parce que c’est amusant. Parce que c’est facile. Parce que nous détestons la police et la société qu’elle maintient.

Niqqqueee llaaa ppolliiicccceeeee !

<3333 widdle giggle cru

Traduit de l’anglais de anarchist news, 24 décembre 2013 à 17h07

_____________________________________________________________________________________________________

Trois voitures de police fracassées à l’extérieur du palais de justice d’Olympia

Dans la nuit du 16 décembre, trois voitures de police garées à l’extérieur de Palais de Justice Creighton d’Olympia (de la maison de détention municipale d’Olympia et du tribunal municipal) ont eu leurs fenêtres fracassées.

Ce jour a été choisi en accord avec l’appel international de solidarité avec les 5 de Barcelone, accusé.e.s de l’ attentat à la bombe contre la cathédrale catholique romaine de Saragosse, en Espagne.

Deux, qui restent en détention préventive, Monica Caballero et Francisco Solar, étaient récemment la cible de poursuites dans l’affaire des bombes (Caso Bombas) des anarchistes chiliens (2010-2012). Ils ont tous deux été confronté.e.s à ce procès et ont fait neuf mois d’emprisonnement avec dignité. Ils ont inspiré la communauté anarchiste internationale et maintenant nous voulons montrer notre soutien pour eux et notre haine des forces répressives de cet acte de rébellion.

La solidarité, c’est l’attaque ! La police Olympia est une manifestation du même appareil de répression qui tente de contrôler nos camarades d’outre-mer. Ce contrôle et cette répression existe aux États-Unis en abondance aussi. Par exemple, le 19 Novembre à Durham, en Caroline du Nord, la police a été brutalement assassiné Chuey Huerta âgé de 17 ans, alors qu’il était détenu dans le siège arrière de leur voiture de patrouille.

Avec notre action, nous envoyons également un message sincère de solidarité à tous ceux qui souffrent de la perte d’un être cher des mains de la police, en particulier ceux à Durham, en Caroline du Nord.

Traduit de l’anglais de Act for freedom now, 19 décembre 2013